Nawal Afiq, Brand Manager DS automobiles : la passion est indissociable de ce métier !

by La Rédaction

Après des études de marketing à l’ESC Toulouse, elle débute sa carrière à la Sopriam en 1999 en tant que chef de produit Peugeot. De 2005 à 2015, elle est chef du département marketing Citroën. Depuis janvier 2016, elle est directrice de la marque DS en charge de son développement au Maroc.par Frédéric MESSEGUE

Quel est votre premier souvenir avec la voiture ?

L’émotion la plus forte est sans aucun doute celle ressentie lors de ma première visite professionnelle en 1998 au salon de Paris où j’ai réellement pris conscience

de l’impact et de la dimension du secteur de l’industrie automobile. Dans chaque allée, c’était innovations produites et concepts car fabuleux où transpirait l’ADN de chaque marque. L’impressionnante offre technologique et créative m’a bluffée.

Quelle musique écoutez-vous en conduisant ?

Le matin, je suis plutôt radio avec Medi 1pour l’info et Hit radio pour les chansons et lorsque j’ai de la route à faire, je passe en mode musique rock ou jazzy avec le groupe belge Vaya Con Dios et ses airs hispaniques ou Rod Steward sans oublier de la musique arabe que j’aime également écouter.

Quelle était la première voiture que vous avez achetée ?

Ma toute première voiture était une Peugeot 106 qui correspondait à mon budget mais dès que j’ai commencé à la Sopriam en tant que chef de Produit Peugeot, j’ai évidemment craqué pour la 206, beaucoup plus moderne et pour laquelle j’étais en charge de son lancement.

Quelle est votre voiture de rêve ?

La Bentley Continental GT, une berline mythique qui allie esthétique, puissance et confort.

Quel regard portez-vous sur la conduite au Maroc ?

Selon moi, la conduite au Maroc est un vrai problème de société qu’il faut résoudre à la fois par des campagnes de sensibilisation tournant autour du civisme, et du respect du code de la route. Le focus doit également porter sur la sécurité vis-à-vis des piétons et sur les sanctions qui doivent être plus sévères à l’encontre des contrevenants.

Selon vous, quelle est la plus belle route pour profiter d’une voiture, au Maroc ou ailleurs ? 

Incontestablement la route de Merzouga vers Ouarzazate via la vallée de Kelaat M’gouna où les paysages à couper le souffle le disputent au tracé sinueux. J’ai également gardé du Sud de la France, un souvenir particulier de la route de Saint-Paul de Vence et son arrière-pays magnifique.

Faut-il être passionné pour travailler dans le domaine de la voiture. Si oui, qu’est-ce qui vous passionne ? 

Oui très certainement car le domaine est en perpétuelle évolution et la concurrence y est rude. D’où une créativité débridée et la nécessité de s’adapter en permanence au marché. Oui, je pense que la passion est indissociable de ce métier !

[thb_gap height=”20″]

Vous aimerez aussi