Top 10 VH: les marocains les plus charismatiques de l’année

by La Rédaction

Ils ont tous fait les beaux jours de 2020. Qu’ils soient artistes, mannequins, sportifs , le top 10 des marocains les plus charismatiques de l’année montre à quel point le Royaume est pluriel et plein de talents. D’ici et d’ailleurs. Peu importe, il sont de chez nous. Classement par ordre alphabétique. 

Assaad Bouab, acteur né

Il jongle entre la télévision, le théâtre et le cinéma sans sourciller. Son rôle de Hicham dans Dix Pour Cent, série culte de France 2, le propulse au rang d’un des acteurs les plus prisés du moment. Sur les planches, il joue sous la direction du grand Simon Abkarian au Théâtre du Soleil et au Théâtre de Paris, le diptyque : Le Dernier Jour du jeûne et L’Envol des cigognes ainsi qu’ Électre des Bas-Fonds. En cette année de pandémie, il réussit à tourner The Pursuit of Love, série de BBC One et Amazon, réalisée par la brillante  Emily Mortimer est adaptée du roman éponyme sorti en 1945. Il partage l’affiche avec Lily James (Downton AbbeyBaby Driver) ,Emily Beecham (Into The Badlands), Dominic West (The Wire, The Affair) ou encore Andrew Scott (Fleabag), 

Brice El Glaoui Bexter, Arabs got talent 

Arab Star of Tomorrow 2020, c’est lui. Selon le magazine Screen International, Brice El Glaoui Bexter a l’étoffe des grands. Une consécration pour le comédien à l’affiche de Redemption Day de Hicham Hajji le 8 janvier prochain, un film d’action où il campe un super héros marocain , Younes Laalej, agent haut gradé du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), aux côtés de Gary Dourdan. Petit fils du peintre Hassan El Glaoui, Brice Bexter choisit de poursuivre des études en acting à Paris et à New York ,au Lee Strasberg Theater and Film Institute. Il est la doublure lumière de Mark Strong ainsi que Leonardo DiCaprio sur le tournage de Body of Lies de Ridley Scott en 2008, là où tout a commencé.

Elliot Benchetrit, revers marocain

“Cela représente une chance de jouer pour un pays aussi beau que le Maroc. Un pays que j’admire qui a une envie de progresser et qui est doté d’un état d’esprit génial!” confie celui qui a choisit de remplacer le drapeau français par le marocain, pour défendre son sport et sa passion : le tennis. Le 223 mondial parle d’un nouveau départ avec cette décision de 2020. Il est confiant quand à un cap qui donnera un booste à sa carrière. “Vive le Maroc” rappelle celui qui est né à Nice et qui au Maroc. A 22 ans, il compte défendre les couleurs du Royaume à partir de janvier, et représenter son pays d’origine aux JO et à la coupe DAVIS. 2021 s’annonce belle.

Kingsley Ben Adir, Malcom X est marocain

Il fait le bonheur de Netflix dans la série The OA, mais il est surtout le Malcom X de Regina King dans One night in Miami, un film qui a marqué les festivals de cette année. De mère anglaise et de père marocain, ce surdoué des planches peut tout jouer. Il a ce don de se transformer à chaque personnage, de devenir un autre. Quitte à ne plus le reconnaitre. Charismatique, il campe Malcom X de façon sophistiquée et juste. Il donne une belle dimension à ce militant qui voulait convaincre Mohamed Ali de suivre le chemin de la foi et de l’Islam.  

Jaad Belgaid, star des podiums

1m92, beau et ténébreux, ce marocain digne d’un basketteur a défilé et a posé pour les plus grandes marques : Philipp Plein, Dolce&Gabbana, Calvin Klein, Cadet, Willy Chavarria. “Il a été découvert pour la première fois à Paris, sur le podium de Givenchy SS17 en janvier 2017. Depuis, le beau brun s’impose sur les podiums des Fashion Week parisiennes mais aussi milanaises et new-yorkaises”. Passionné et ambitieux, retenez ce nom, vous allez entendre parler de lui ces prochaines années….

Oussama Bastaoui, affaire de famille

Il est acteur et chanteur, il a l’étoffe des grands, le coeur des légendes. Il a puisé dans l’héritage artistique familiale pour briller. Oussama Bastaoui a su perpétrer une histoire de famille. Autant que son père, Oussama crève l’écran et ne se contente pas du cinéma mais s’adonne aussi à la musique. Création artistique et jeux de rôle ont été, depuis son enfance, son quotidien. Il a tout pour lui. Il vient de sortir un nouveau single en duo avec Karim Gouit : “Gouli Gouli”, un travail que le duo prépare depuis 2 ans. Affaire à suivre…

Ramzi Boukhiam, la nouvelle “vague”

Surfeur de talent, il est l’un des seuls marocains à participer au CT “Championship Tour”. De père marocain et de mère hollandaise, il se passionne pour le surf depuis tout jeune, un sport qu’il découvre à Oulidia où il a été repéré par la marque Quiksilver. En 2006, il quitte le Maroc pour la France, plus précisément à Anglet, au bord de l’océan atlantique où il participe avec brio aux “Pro Junior”. Le jeune marocain enchaine les consécrations et fait chavirer les vagues et les coeurs. Mais surtout, le surfeur évolue dans le circuit WQS et il compte bien marquer l’histoire de son sport de prédilection.

Rudy El Kholti, le marocain Mister Italy

Il a grandi en Italie et rêvait de devenir footballeur professionnel comme tout enfant italien qui se respecte. Au fil du temps, il s’intéresse aux voyages et se met à apprendre de nouvelles langues. Son rêve : devenir mannequin. Mais comment assurer un revenu décent ? A 23 ans, il s’envole pour l’’Australie où il commence à vivre de sa passion. De retour en Italie en 2019, il devient Mister Italy à tout juste 29 ans. « Le Maroc me rappelle mon père, il a quitté son pays pour l’Italie à l’âge de 17 ans. Je suis fier d’être marocain et italien ». 

Younès Bouab, jeu brut

Acteur viscéral au jeu brut, Younès Bouab enchaine les rôles marquants depuis « Zero », le deuxième opus sur Casa Negra de Nourredine Lakhmari, qui l’a fait connaitre auprès du grand public. Cette année, il fait fureur dans le film de Alaa Eddine Aljem « Le Miracle du Saint Inconnu », où il campe le rôle d’un bandit maladroit qui vient récupérer son butin dans une colline, où il l’avait caché. Sauf que cette colline est habitée par un Saint Inconnu. Une comédie percutante où l’on découvre une autre facette de l’acteur franco-marocain. 

Youssef Benhayoun, mannequin vitaminé

Il est à la fois sportif et mannequin. Il se dépense dans des entrainements et des championnats tout en étant à l’aise face aux flashs des photographes. Acteur à ses heures, mannequin de profession et sportif de coeur, ce marocain de mère italienne qui vit à Marrakech a un parcours authentique. A la télévision, le public le connait à travers CODE de INWI et 1001 Nuit de Medi 1 de Anouar Moatassim, où Youssef campe le rôle de Farès. Côté sport, il est ceinture violette de Jiu-jitsu brésilien et il a raflé le titre de champion du Maroc défendu et maintenu pendant 4 années consécutives. Dans les arts martiaux, il a décroché plusieurs médailles au Maroc, en Tunisie ou encore en Thaïlande.

Vous aimerez aussi