La Hijama islamique : Bienfaits et Dangers !

by La Rédaction

La Hijama islamique, ou « cupping islamique » est une méthode de guérison traditionnelle basée sur les enseignements prophétiques. Elle a connu un engouement et une recrudescence ces dernières années au sein des communautés musulmanes internationales et dans les pays musulmans tels que le Maroc. 

Par Dr. Tijani, docteur en Médecine chinoise, spécialisée en Acupuncture Générale et hormonale, diplômée de Chine et USA. Elle est aussi enseignante de Medical Hijjama©États Unis et au Maroc, et enseigne la méthode dans divers pays. Elle est fondatrice de la 5 Elements Academy, basée à Casablanca, spécialisée en formations de Medical Hijama, Acupressure, Réflexologie, Auriculothérapie.

Des “ Hijjama clinics” et des écoles de formations, même virtuelles sont apparues un peu partout et des soins de Hijama sont apparus au sein des centres médicaux et paramédicaux et connaissent un grand succès. Ce qui nous amène à nous poser la question :

La Hijama, telle qu’elle est pratiquée de nos jours, est-elle un effet de mode ou une méthode de guérison efficace ? Quels sont les bienfaits et les dangers de cette pratique? Qui peut pratiquer et comment choisir son praticien ?

Petite histoire…

L’histoire de la Hijama islamique remonte aux débuts de l’islam et est étroitement liée aux enseignements du Prophète Muhammad (paix et bénédictions soient sur lui), ainsi qu’à la médecine traditionnelle de l’Arabie pré-islamique. La pratique de la Hijama existait déjà dans la péninsule arabique avant l’avènement de l’islam.

Lorsque l’islam a été révélé au Prophète Muhammad au VIIe siècle, il a enseigné aux musulmans de nombreuses pratiques, dont la Hijama. Le Prophète Muhammad a déclaré que la Hijama était une médecine bénie, et il en a recommandé l’utilisation à plusieurs reprises dans ses hadiths. Les hadiths rapportent que le Prophète Muhammad a pratiqué la Hijama lui-même et a recommandé à ses disciples de le faire également. Il a spécifié des jours du mois, tels que les 17e, 19e et 21e jours du mois lunaire, comme étant particulièrement favorables pour la Hijama. La Hijama islamique a également une dimension spirituelle importante. Elle renforce la foi et la guérison spirituelle.

Maladies et symptômes souvent soulagés par la Hijjama cupping :

La Hijama islamique ou cupping islamique a de nombreux bienfaits, qui lui ont valu sa popularité, notamment dans le contexte moderne. Les musulmans qui suivent la Hijama islamique le font souvent pour améliorer leur bien-être physique et spirituel, ainsi que pour traiter diverses affections. 

1. Maux de dos : traiter les douleurs dorsales, en particulier les douleurs musculaires et les tensions.

2. Maux de tête : soulager les maux de tête et les migraines.

3. Problèmes de peau : certaines affections de la peau telles que l’eczéma, l’acné ou le psoriasis.

4. Troubles respiratoires : soulager les symptômes de certaines affections respiratoires, telles que l’asthme ou la bronchite.

5. Troubles gastro-intestinaux : tels que les douleurs abdominales, la constipation ou la dyspepsie.

6. Problèmes menstruels : douleurs menstruelles, crampes, syndrome prémenstruel.

7. Amélioration de la circulation sanguine: favoriser une meilleure circulation sanguine dans les zones où les ventouses sont appliquées. Cela peut aider à réduire la stagnation du sang et à améliorer le flux sanguin.

8. Soulagement des douleurs musculaires et articulaires : détendre les muscles tendus, réduire l’inflammation et soulager les douleurs musculaires et articulaires.

9. Réduction du stress et de l’anxiété : effet relaxant

10. Détoxification :  éliminer les toxines et les substances nocives.

11. Soutien à la santé générale : méthode préventive pour améliorer la santé générale du corps et renforcer le système immunitaire.

La technique de Hijama Islamique ou Cupping Islamique

Dans la Hijama islamique, de petites incisions sont faites dans la peau pour évacuer une petite quantité de sang et les ventouses sont généralement appliquées sur des points spécifiques du corps pour créer une aspiration, généralement le dos et les épaules. L’accent est souvent mis sur la purification du sang.

Elle est pratiquée dans le respect des enseignements islamiques, notamment en choisissant des jours particuliers du mois lunaire appelés “jours de sunnah” tels que les 17e, 19e et 21e jours du mois, pour effectuer la procédure.

Similitudes et différences avec la Ventouse humide  (Médecine chinoise)

En médecine chinoise, la “wet cupping” est une pratique médicale qui implique également des ventouses, et l’accent est mis sur l’équilibrage de l’énergie vitale. Les ventouses sont souvent appliquées le long des méridiens d’acupuncture, avec des points très précis en fonction du diagnostic énergétique établi durant la consultation et la quantité de sang retirée est la même que dans la Hijama islamique. Elle est pratiquée durant les jours de pleine lune et jamais en lune décroissante.

La Hijama islamique est souvent pratiquée dans un contexte spirituel en plus de ses bienfaits physiques. Elle est vue comme un acte de purification et de renforcement de la foi, et est pratiquée durant les jours de Sunnah.

En médecine chinoise, la wet cupping est principalement utilisée pour équilibrer l’énergie vitale du corps, traiter des troubles et symptômes spécifiques, et améliorer la santé globale sans nécessairement avoir une dimension spirituelle.

En résumé, la technique de base des ventouses est similaire dans la Hijama islamique et la wet cupping chinoise, avec beaucoup de précision thérapeutique dans la wet cupping et avec une dimension spirituelle dans la Hijama islamique.

Pour une sécurité, précision thérapeutique et une dimension spirituelle maximale, il convient de choisir une thérapeute en Hijama islamique qui a une bonne connaissance de la médecine chinoise et la Wet cupping.

Dangers et risques de la Hijama :

Bien que cette technique ait été utilisée dans diverses traditions médicales depuis des siècles, il y a des préoccupations et des risques associés à cette pratique. Voici quelques-uns des dangers potentiels :

1. Infection 

2. Cicatrices 

3. Hémorragie excessive.

4. Douleur et inconfort 

5. Contamination croisée 

6. Réactions allergiques 

7. Complications médicales

Contre-indications et consultation préalable

La Hijama ou cupping islamique  bien que considérée comme une pratique bénéfique par certains, comporte des contre-indications importantes. Voici quelques-unes des principales contre-indications:

1. Troubles de la coagulation du sang : Les personnes atteintes de troubles de la coagulation, tels que l’hémophilie, sont fortement déconseillées de subir une Hijama, car elles ont un risque accru de saignement excessif. On peut orienter vers une  technique de ventouse sèche et non humide.

2. Thrombocytopénie : Les personnes souffrant de thrombocytopénie, une condition caractérisée par un faible nombre de plaquettes sanguines, doivent l’éviter en raison de leur risque accru de saignement.

3. Maladies de la peau : Si vous avez des infections cutanées actives, des eczémas sévères, des brûlures, des coupures ou des plaies ouvertes à l’endroit où les ventouses seraient appliquées.

4. Infection aiguë ou fièvre : Si vous avez une infection aiguë, une fièvre ou une maladie contagieuse, il est préférable d’éviter la Hijama pour éviter de propager l’infection.

5. Problèmes cardiaques : Les personnes souffrant de problèmes cardiaques graves, telles que l’insuffisance cardiaque congestive, ne doivent pas subir une Hijama islamique en raison du stress supplémentaire que cela pourrait exercer sur le cœur.

6. Grossesse : La Hijama n’est pas recommandée pendant la grossesse, en particulier dans les zones abdominales et lombaires, car cela peut entraîner des contractions utérines ou des saignements.

7. Âge avancé : Les personnes âgées, en particulier celles dont la peau est fragile, sont plus susceptibles de développer des ecchymoses ou des complications cutanées après une Hijama islamique.

8. Faiblesse générale : Si vous êtes en état de faiblesse générale en raison d’une maladie grave, d’une opération récente ou d’une convalescence.

9. État de déshydratation : peut augmenter le risque de déshydratation. Il est essentiel de rester bien hydraté avant et après la procédure.

10. Cancer de la peau : Si vous avez des antécédents de cancer de la peau ou des lésions cutanées suspectes, il est préférable de consulter un dermatologue avant de subir une  Hijama.

Conseils pour choisir votre therapeute en hijama islamique

Il est important de discuter de vos antécédents médicaux complets avec un professionnel de la santé avant de décider de recourir à la Hijama.

Ce terme est devenu un fourre-tout et beaucoup de personnes pratiquent de manière commerciale et sans réellement connaitre l’anatomie, les normes d’hygiène et même les points précis d’incision.

Elle doit être pratiquée par des professionnels compétents et dans un environnement propre et stérile pour minimiser les risques potentiels.

Une consultation préalable à la procédure est de bon augure et montre que votre thérapeute effectue une évaluation préalable, et peut vous orienter vers des ventouses sèches, glissantes ou même de l’acupuncture ou autres thérapies s’il vous est contre-indiqué de recourir à la Hijama ou cupping islamique.

C’est à vous de vérifier la formation de votre thérapeute et le nombre d’heures de pratique, car c’est en étant stagiaire et en suivant des professeurs dans des cliniques de Hijama ou wet cupping qu’on acquiert une précision de la procédure. Je conseille par exemple à mes étudiants de me suivre au moins pendant 40 heures pour développer leur observation clinique et leur technicité. Attention aux formations en-ligne ou virtuelles.

Je conseille vivement de choisir un thérapeute qui a étudié l’acupuncture, la médecine chinoise ou la wet cupping, car il aura un degré de précision supérieure et une connaissance plus précise de l’anatomie et des points liés à différentes affections.

Vous aimerez aussi