Mohamed Abed El Jabri : le projet de la critique de la raison arabe

by Abdelhak Najib

Ce philosophe marocain digne de ce nom, natif de Figuig (1935), est spécialiste de la pensée du monde arabe et musulman, depuis sa genèse jusqu’à nos jours. Il a mené sciemment un projet intitulé : critique de la raison arabe en quatre volumes qui porte successivement sur la formation (1984), la structure (1986), la raison politique (1990) et la raison éthique (2001). Cette notion de “critique de la raison” éminemment en vogue au début des années 80, réhabilite l’esprit critique du père spirituel des Lumières, en l’occurrence Emmanuel Kant. En effet, il s’avère que la critique est nécessairement double en tant que méthodologie et en tant qu’esprit. El Jabri procède à une refondation de la pensée arabe, classique et moderne. Son projet vise à “critiquer” cette pensée au sens épistémologique du mot, c’est-à-dire qu’il “la met en crise” pour l’évaluer en la mettant au défi de son histoire et de son actualité. A titre illustratif, el Jabri examine, en adoptant la génétique de Jean Piaget, comment la théologie, la jurisprudence, la philosophie et la littérature se sont formées au cours de l’histoire, en mettant l’accent sur les influences et les enjeux.

Dans d’autres textes, El Jabri se proclame de Michel Foucault en suivant la méthode “archéologique” et “généalogique”.

En somme, le but était de comprendre le fonctionnement de la pensée politique et ses usages au niveau des États arabo musulmans post-coloniaux. El Jabri a entamé un autre projet en 2006 sur la compréhension du Coran en interrogeant l’ordre des versets. Une entreprise immense et révolutionnaire restée hélas incomplète!

[thb_gap height=”20″]

Vous aimerez aussi