Fouzi Lekjaa : le douzieme homme

by La Rédaction

« Les derniers jours avant le match décisif du 11 Novembre 2017 en Côte d’Ivoire, ont été très éprouvants. Dans mon esprit je peux les comparer à 10 années de travaux forcés, au point de vue de l’énergie déployée, et même peut être qu’à choisir, je dirai que la peine de dix années de travaux forcés serait plus gérable que tout ce qui entoure un match de football »

Ainsi, au détour des conversations, lorsque Fouzi Lekjaa lâcha cette réflexion, on crut y déceler une petite lueur nous éclairant sur la personnalité d’un homme qui, pour être devenu un homme public, n’en est pas moins assez secret.
Pour rencontrer et découvrir les multiples facettes d’un personnage, Président de la F.R.M.F (Fédération Royale Marocaine de Football), qui a conduit les Lions de l’Atlas sur le chemin de la rédemption populaire, « VH » est parti à Berkane, sa ville natale, l’a visité dans les locaux du ministère des Finances et de l’Economie où il occupe la fonction très prisée de « Directeur du Budget » et lui a proposé une matinale séance de photos au Complexe Sportif Prince Moulay Abdallah de Rabat. On l’a abandonné lorsqu’il devait se rendre pour les séances de travail consacrées aux Finances dans les réunions des commissions parlementaires.
C’est d’ailleurs de l’Assemblée Nationale, lors d’une courte pause, que par téléphone Fouzi Lekjaa , averti de notre projet de le rencontrer pour un reportage, donna son accord de manière très sportive, ajoutant même avec une gentille élégance : « Ça me fait doublement plaisir que vous ayez pensé à venir à Berkane, je n’ai jamais pensé jusque là à associer ma ville à mon parcours professionnel ou à ce qui nous est arrivé avec l’équipe nationale ».
Comme vous le savez tous, depuis ce fameux 11 Novembre, le football marocain a retrouvé une phase finale de Coupe du Monde, après 20 ans d’absence, et le nom de Fouzi Lekjaa avec celui de tous les joueurs du team de Benatya et celui du coach Hervé Renard, est devenu associé à cet exploit. Modeste et un peu gêné par toutes les louanges qui lui furent tressées, Lekjaa ne souhaitait pas se mettre en avant.
« Ce sont la fédération, le Bureau Fédéral, le staff technique, administratif et logistique qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour qu’enfin on sorte de cette malédiction, car cela commençait à être long d’attendre une qualification pour l’évènement le plus important du foot mondial ».
On laisse ici le lecteur, dans ce reportage, découvrir les secrets et les vérités d’un homme qui, quoique souvent est très abordable, prévint d’emblée : « Moi je ne vous parlerai que de foot et c’est tout ce qui peut vous intéresser de ma vie publique ».
Le Foot, un point c’est tout, mais ce point est énorme, gigantesque, prenant des proportions qui ont donné à l’actuel Président de la F.R.M.F une dimension que lui-même peine à assumer et sur laquelle il ne veut pas trop s’attarder.
Vous saurez pourquoi à travers les déclarations d’un homme pas si public que ça qui tient à protéger son jardin secret. Mais tout de même, au fil de la parole percent de temps en temps, des clés du mystère.

Vous aimerez aussi