Dr. Mohamed Alami “ La calvitie touche les hommes & les femmes de manière inégale ”

by La Rédaction
Dr. Mohamed Alami , Spécialiste de la greffe capillaire et en médecine esthétique et anti-âge.

Dr. Mohamed Alami , Spécialiste de la greffe capillaire et en médecine esthétique et anti-âge.

La calvitie touche un homme sur quatre à 25 ans et 1 sur 2 à 50 ans. Heureusement, la greffe capillaire peut reverser cette situation parfois désagréable. Explications de Dr. Mohamed Alami, spécialiste en spécialiste en greffe capillaire et en médecine esthétique et anti-âge. Par yamna ouadi

Dans quel cas peut-on avoir recours à une greffe capillaire?

Dans une société ou l’aspect physique d’une personne joue un très grand rôle, recourir à la greffe de cheveux est un acte qui peut changer la vie d’une personne.

En effet cette glorification du physique pousse de plus en plus d’hommes et de femmes souffrant de perte de cheveux à désirer une greffe. La calvitie touche les hommes et les femmes de manière inégale. Si seules 2% à 5 % des femmes en sont atteintes, la calvitie touche un homme sur quatre (25%) à 25 ans et 1 homme sur 2 à 50 ans (50 % des hommes).La greffe capillaire s’adresse aux hommes et femmes qui ont une calvitie d’origine génétique 90 % des cas, aux personnes ayant des calvities cicatricielles ( maladies auto-immune stable type lupus, patients ayant subi une radiothérapie, cicatrice d’accident ou d’agression) mais aussi dans un but esthétique (abaissement de la ligne frontale chez les personnes ayant un front large ou dans le cas d’un restauration de sourcils).

La greffe capillaire peut être réalisée pour restaurer la chevelure, densifier la barbe, les sourcils et les cils.

Quelles sont les méthodes de greffe capillaire qui existent et pour qui?

Il existe actuellement deux méthodes dans le domaine de la greffe capillaire. La FUT (Follicular Unit Transplantation) :
il s’agit de l’ancienne technique à bandelette. Une bandelette de peau avec cheveux est prélevée à l’arrière de la tête, afin d’obtenir des follicules pileux qui seront ensuite implantés sur les zones dégarnies. Cette technique laisse une cicatrice linéaire disgracieuse à l’arrière de la tête, et les suites opératoires sont le plus souvent pénibles pour le patient et c’est pour cette raison que nous ne la proposons plus à nos patients. La FUE (Follicular Unit Extraction) : c’est la méthode la plus moderne et sophistiquée, efficace, sans douleur et sans cicatrice visible. Le prélèvement des greffons se fait à l’aide d’un micro-punch fin (micro-bistouri circulaire de 0,6 à 0,9 mm de diamètre en fonction de la qualité du cheveu) directement de la zone donneuse à l’arrière de la tête. Cette technique permet d’obtenir plusieurs milliers de greffons de 1 à 3 cheveux chacun qui seront ensuite réimplantés un par un le plus serrés possible sur la zone receveuse. Cette procédure se fait sous anesthésie locale, elle est sans douleur et sans cicatrice visible et le résultat est définitif.

Il existe plusieurs techniques pour réaliser une FUE en fonction du mode d’extraction du cheveu : La FUE manuelle, LA FUE motorisée et la FUE Robotisée. LA FUE peut se réaliser soit avec rasage complet du crane (FUE Classique), avec rasage partiel ( FUE Patchy) ou sans rasage aucun et cette méthode est actuellement en vogue en Europe et aux USA. Au Maroc nous sommes le seul centre à la pratiquer.

Comment savoir combien de cheveux devront être réimplantés et combien de séances de greffe seront nécessaires ?

Avant de pratiquer une greffe et après une consultation approfondie, on se doit de réaliser une cartographie de la zone donneuse pour connaître le potentiel de celle-ci et le comparer avec le besoin du patient. En fonction de différentes données techniques (surface à couvrir, densité recherchée, potentiel de la zone donneuse, épaisseur du cheveux), un nombre est défini par le médecin et communiqué au patient. Actuellement on peut réaliser des méga-sessions allant chacune jusqu’à 3000 greffons par séances.

Combien coûte une greffe capillaire et qu’est-ce ce qui détermine son prix?

Le coût d’une greffe capillaire dépend de plusieurs facteurs : nombre de greffons, surface à couvrir, type de cheveux( cheveux afro, cheveux caucasien, asiatique), la technique à utiliser (avec ou sans rasage…….), les traitements additionnels (PRP…..), l’expertise de l’équipe et le suivi post-greffe. Ceci dit au Maroc nos prix restent très compétitifs comparativement aux prix pratiqués dans des pays comme la Turquie, la Tunisie qui sont connus comme pays de tourisme médical.

Est ce qu’il y a une solution pour ceux qui n’auraient pas assez de cheveux. Peut-on prélever des poils sur le torse par exemple?

En complément des techniques de greffe capillaires usuelles que sont la FUT et la FUE, on pratique la BHT, ou « Body Hair Transplantation » dans des cas particuliers.

Le principe est simple : on utilise des poils pouvant provenir du corps tout entier pour les implanter sur le cuir chevelu, voire sur le torse, la barbe ou encore les sourcils.

Cette nouvelle technique de transplantation s’adresse à deux types d’individus : les personnes n’ayant plus suffisamment de cheveux à prélever afin de les réimplanter sur la zone atteinte de calvitie (par exemple, les hommes complètement chauves), les personnes ayant déjà subi une ou plusieurs greffes classiques et qui n’ont plus assez de masse capillaire suite à ces opérations, ou dont le cuir chevelu aux endroits donneurs a été trop abîmé. Cette technique utilise les bases de la FUE classique (poil par poil) et nécessite une haute expertise pour la réussir.

Est-ce que la greffe capillaire est douloureuse?

La greffe capillaire est une procédure ambulatoire qui ne nécessite pas d’hospitalisation et qui se fait sous anesthésie locale. Elle est donc non douloureuse.

Est ce qu’il faut un suivi postopératoire?

Le Suivi après une greffe capillaire est fondamental, en effet c’est l’un des facteurs clés du succès d’une greffe. Ce suivi doit être d’une année avec des rendez-vous précis pour évaluer les résultats intermédiaires, gérer les complications si jamais elles surviennent. Le suivi permet aussi d’instaurer des protocoles spécifiques à chaque patient en fonction de l’évolution de sa greffe ( PRP à partir du 1er mois, instauration de médications spécifiques, instauration de compléments ou de vitamines spécifiques…)

Combien de temps faut-il pour avoir un bon résultat?

Après la greffe capillaire, les greffons (la partie visible) vont commencer à tomber après quelques jours ( 10ème – 15ème jour). Cela est tout à fait normal, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Ensuite, rien de particulier ne se passe pendant un certain temps, avant que les cheveux ne commencent à repousser au bout de 4 à 6 mois. La repousse de cheveux est lente et varie d’un patient à l’autre. Dans la plupart des cas, c’est 7 à 10 mois après l’opération que les changements commencent à être visibles. Les cheveux gagnent en densité mois après mois. Après le 11ème mois des résultats avec amélioration sensible sont encore à attendre.

C’est pourquoi le résultat d’une greffe capillaire est considéré comme définitif au bout d’une année pour la majorité des patients avec une variabilité interindividuelle qui peut prolonger cette date à 14 mois spécialement quand c’est une deuxième greffe et en tenant compte du fait que le cheveux implanté continuera à s’épaissir jusqu’au 18ème mois.

Est-ce que le résultat de la greffe est permanent et invisible?

Le résultat d’une greffe capillaire est permanent et pérenne puisque nous prélevons des cheveux au niveau de la couronne hippocratique qui sont naturellement résistants aux hormones responsables de la chute capillaire ( DHT) dans le cas de calvitie andregeno génétique. Ce résultat est esthétiquement comparable aux cheveux normaux quand certaines précautions techniques sont prises par le médecin qui procède à la greffe. En effet on ne peut distinguer des cheveux implantés d’une chevelure initiale ( Naive) si la greffe est bien réalisée.

Quel doit être l’intervalle entre deux greffes si nécessaire?

Un minimum de 6 mois est nécessaire pour réaliser une greffe, soit complémentaire soit de densification de la première greffe. Dans le cas d’une deuxième greffe l’évolution sera plus lente et le résultat sera obtenu après 14 mois voire après 18 mois

Quelles sont les risques d’une greffe de poils en général ?

La probabilité de complications reste très faible comparativement à d’autres procédures en médecine. Le risque d’infection est extrêmement faible si la procédure est faite dans un environnement approprié. On peut observer aussi un gonflement et des bouffées vasomotrices au niveau de la zone greffée mais qui disparaissent après traitement approprié. Concernant la zone donneuse, elle peut être un peu engourdit pendant 2 à 6 mois mais sans conséquence.

Qui est autorisé à faire une greffe capillaire ?

La greffe capillaire est une procédure ambulatoire qui demande un haut niveau de compétence et d’expertise en traitement de la calvitie. L’ ISHRS ( INTERNATIONAL SOCIETY OF HAIR RESTORATION SURGERY) définit les rôles des membres de l’équipe qui pratique cette procédure. Le médecin qui dirige l’équipe doit avoir un diplôme en traitement de la calvitie et avec une expérience probante en greffe de cheveux. Tous les actes invasifs doivent être réalisé par un médecin et certaines tâches peuvent être confiées aux membres de l ‘équipe (infirmières formées en greffe de cheveux) sous la supervision constante du médecin.

Vous aimerez aussi