Joumana Belkebir : une passion a toute epreuve

by La Rédaction

Plus qu’une simple glace, JOZ est projet social dans lequel Joumana Belkebir propose de venir en aide aux personnes ne pouvant pas consommer du sucre. JOZ est nouveau concept de glaces artisanales, innovantes naturelles et diététiques sans additifs et arômes artificielles et moins caloriques. Un projet raconté par son initiatrice au supplément d’être.  

   

Pourquoi JOZ?

Le nom JOZ est la contraction de Joumana et du verbe Oser. J’ai toujours eu un goût affuté  pour le challenge et la créativité, ce qui m’a poussée vers l’entreprenariat et plus précisément vers l’entreprenariat social. C’est ma manière à moi de dire aux jeunes « de tout âge » d’oser aspirer à un monde meilleur et d’oser réaliser leurs rêves. 

En ce qui me concerne, rien ne présageait que j’allais me lancer dans ce projet. Plus jeune, je n’avais pas d’attrait particulier pour la cuisine, mais j’ai découvert par hasard une véritable passion pour ce domaine qui me permet de donner libre cours à mon imagination. 

Quelle est la genèse de JOZ ?

Ce projet a été animé par l’envie d’aider les gens de mon entourage, qui évitent de consommer du sucre car je propose des glaces diététiques avec peu ou pas de sucre. 

Grâce à ce projet,  j’ai essayé de marier mes nombreux centres d’intérêts qui s’articulent autour du bien-être et de la créativité,  le tout dans le but de faire plaisir et de mettre en avant le patrimoine gastronomique et culturel marocain. 

Cette passion a été concrétisée par des formations en pâtisserie et glaces dans des instituts prestigieux, tels que le centre de formation d’Alain Ducasse, à Paris, une formation dans la création de glaces diététiques avec M. Gérard Taurin, meilleur ouvrier de France, Glacier et champion du monde de glaces et sculptures de glaces, mais aussi chez Carpigiani à Bologne pour la conception de glaces italiennes. 

Quelle est la particularité de JOZ?

« JOZ », est un nouveau concept de glaces artisanales, innovantes naturelles et diététiques sans additifs et arômes artificielles et moins caloriques, exclusivement à base de miel ou de sirop d’agave et des sorbets détox à base de fruits et légumes. Les  produits  JOZ sont fabriqués essentiellement avec des matières premières naturelles de qualité (gousse de vanille, fruits frais, chocolat pur beurre de cacao, huile d’olive…).

JOZ s’est donnée pour vocation de faire voyager les sens en proposant des produits inédits, glacés, particulièrement raffinés et innovants, aux senteurs marocaines. A ce titre, l’enseigne a mis au point un produit novateur digne des plus grands chefs qui vise à transporter les individus dans un univers festif. Il ne reste plus qu’à se laisser tenter par des “Briouates JOZ” garnies de glace au “Oud” naturel (bois d’Agar), à la fleur d’oranger ou à la pistache.

Dans ce même ordre d’idées, la maison JOZ a également mis en place  une autre création signature, la pastilla glacée à la fleur d’oranger, au miel et amandes ou au sésame, “Kunafa” et pistaches.

Le choix des parfums est atypique. Comment mariez-vous les goûts et les textures?

Ce qui m’anime, c’est le fait de trouver de nouveaux mariages de saveurs à la fois insolites et qui puissent procurer un véritable plaisir gustatif. Une glace à mon sens, est une véritable invitation au voyage. Je puise mon inspiration de mes voyages ainsi que de la richesse de la gastronomie marocaine. Enfant, j’ai toujours été habitée par les sonorités de la musique andalouse et par les odeurs de “Oud” ou encore de fleur d’oranger. Dans mes différentes créations, j’essaie de procurer un jeu de texture à chaque bouchée et d’allier un mélange de senteurs orientales revisitées et twistées par des notes contemporaines. C’est un peu comme une partition de musique…

Comment donnez-vous naissance à une glace ? 

L’idée me vient souvent de mon environnement. J’essaie de me tenir au courant des nouveautés en matière de gastronomie tant à l’échelle nationale qu’internationale. Je fais de multiples essais et je réajuste au fur et à mesure. Le but étant de promulguer une véritable expérience de consommation à chaque bouchée. L’Umami est la cinquième saveur présente dans la cuisine nippone détectée par la langue, après le salé, le sucré, l’acide et l’amer. En japonais, le terme Umami signifie “délicieux, savoureux”. Or, de par la richesse de son patrimoine culinaire, il me semble que le Maroc mérite d’avoir une sixième saveur qui lui est propre.

Que représente la gastronomie pour vous ?

La gastronomie est un art à part entière. C’est une manière de transmettre sa culture aux autres à la fois subtile et séduisante. 

C’est une initiation à de nouveaux horizons sans billets. De plus, en ces temps où il est difficile de se déplacer d’une ville à une autre ou d’un pays à un autre et d’assister à des cérémonies, il me semble que la gastronomie a d’autant plus d’importance pour nous faire voyager au-delà des cieux par le seul biais de son imagination et de ses sens.

Quel est votre parcours? Comment en êtes-vous arrivée là ?

Après avoir occupé des postes divers en marketing au Maroc et finalisé une formation doctorale en Management sportif, j’ai décidé de sauter le pas et de concrétiser mon projet qui a pris plus de 5 ans à maturer avant de voir le jour. 

Il a fallu penser le projet et le réajuster, voire le préciser en fonction du contexte marocain et des attentes de ma cible. La glace m’est apparue comme une évidence, car c’est un domaine d’activité peu différencié qui permet de se réinventer en continu. 

Vous aimerez aussi