L’Empreinte de BASMA: Une exposition solidaire au cœur de Casablanca

by La Rédaction

Dans l’effervescente ville de Casablanca, un événement artistique d’une portée bien particulière s’apprête à ouvrir ses portes. Le vernissage de l’exposition-vente organisée par l’association BASMA, sous la présidence d’Ilyass Alami-Afilal, promet d’être un moment clé de la scène culturelle marocaine de ce début d’année. Cette initiative, portée par cinquante jeunes artistes solidaires, se veut un vibrant hommage à la créativité et à la générosité, en soutien aux victimes du Haouz.

L’exposition, en collaboration avec Laplateforme55.org et qui embrassera un éventail de disciplines artistiques allant de la peinture à la sculpture, en passant par la photographie, l’installation, la performance et la musique, se pose comme une célébration de la diversité et de la richesse de la scène émergente marocaine. Au-delà de la découverte de ces talents, l’événement revêt une dimension solidaire des plus louables : 40% des recettes générées par la vente des œuvres seront reversées au compte 126, contribuant ainsi directement à l’effort de soutien aux victimes du Haouz, tout en offrant aux acquéreurs la possibilité de déduire ces sommes de leur impôt sur les sociétés (IS).

Cette initiative illustre parfaitement la capacité de l’art à agir comme vecteur de solidarité et de changement social. Les jeunes artistes participant à cette exposition-vente se font les porte-voix d’une génération engagée, prête à mettre son art au service de causes qui dépassent la seule sphère artistique. Par leur engagement, ils rappellent que l’art, au-delà de son esthétique et de son pouvoir émotionnel, peut également jouer un rôle majeur dans la conscientisation et la mobilisation autour d’enjeux sociétaux critiques.

L’association BASMA, à travers cette initiative, s’affirme une fois de plus comme un acteur incontournable de la vie culturelle et sociale marocaine, en créant des ponts entre l’art, la solidarité et le public. Le choix de Casablanca, métropole bouillonnante et cœur battant de la modernité marocaine, pour accueillir cet événement n’est pas anodin. Il témoigne de la volonté de l’association et de ses artistes partenaires de s’inscrire pleinement dans le dynamisme et l’ouverture de la ville, en faisant résonner leur message de solidarité à travers le prisme de l’art contemporain.

Le rendez-vous est donc pris pour demain mardi 6 février, où La Friche d’Aradei Capital (ancien Show-Room CFAO Motors, après l’ISCAE et l’OFPPT) servira de cadre à cette rencontre exceptionnelle entre art, engagement et solidarité. À travers cette exposition-vente, c’est tout un pan de la jeunesse artistique marocaine qui se mobilise, offrant aux visiteurs non seulement l’occasion d’enrichir leur regard sur l’art contemporain, mais aussi de participer, par leur soutien, à une cause d’importance vitale. Une occasion à ne pas manquer pour tous ceux qui croient en la puissance de l’art comme levier de transformation sociale.

Vous aimerez aussi