Adieu à Frédéric Mitterrand : L’ami du Maroc et éclaireur de la Culture s’en est allé

by La Rédaction

Le 21 mars 2024, la France et le Maroc ont perdu un pont culturel précieux avec la disparition de Frédéric Mitterrand à l’âge de 76 ans. Neveu de l’ex-président François Mitterrand et ministre de la Culture sous Nicolas Sarkozy, Mitterrand a été un fervent défenseur de l’entente franco-marocaine, tissant des liens indéfectibles avec le royaume chérifien à travers ses multiples casquettes : exploitant de cinéma, animateur-producteur, écrivain, et réalisateur.

Sa carrière, riche et variée, reflète un parcours exceptionnel dédié à la promotion de la culture sous toutes ses formes. À la tête de « Étoiles et toiles » sur TF1, il a su capter l’imaginaire collectif, partageant sa passion pour le cinéma avec une verve et une érudition qui ont marqué les esprits. Sa direction de la villa Médicis à Rome puis son rôle à l’Académie des beaux-arts en sont d’autres témoignages éloquents.

Sa relation avec le Maroc, moins médiatisée mais tout aussi profonde, s’est nourrie de voyages, d’échanges et d’une admiration mutuelle entre lui et les acteurs culturels marocains. Mitterrand a toujours vu dans le Maroc non seulement un terreau fertile pour l’art et la création mais aussi un exemple vibrant de dialogue interculturel.

Malgré une vie parfois controversée, notamment révélée dans son ouvrage « Ma mauvaise vie », et une lutte courageuse contre un cancer agressif, il a maintenu son engagement envers la vie culturelle, le cinéma et l’amitié franco-marocaine jusqu’à ses derniers jours.

Vous aimerez aussi