Nouveauté Renault Austral  : De l’ambition à revendre

by La Rédaction

Nouvelle plateforme, design élégant, technologie embarquée de très belle facture et nouveaux moteurs hybrides, entre autres, Renault Group fonde de solides espoirs commerciaux sur l’Austral. Un compact inédit dévoilé en première mondiale le 8 mars, mais que nous avons pu admirer le 3 mars dernier sous toutes ses coutures lors d’une avant-première à Paris dédiée à la presse. 

Repartir d’une feuille blanche, tel a été le leitmotiv de Renault avec l’arrivée de l’Austral. Un SUV compact qui succède au Kadjar, la carrière de ce dernier s’étant vu arrêter, compte tenu notamment de ses performances commerciales en demi-teinte. Il faut dire, que le segment des SUV compacts connaît une concurrence des plus rudes. Or pour séduire la clientèle actuelle, il est impérieux pour les constructeurs automobiles d’abattre certaines cartes majeures, dont celles de l’innovation et de la technologique. Ce à quoi s’est employé le staff d’ingénierie de Renault Group. Pour le coup, l’Austral fait vraiment le plein de nouveauté en tout genre. 

Dans le détail, l’engin hérite de la plateforme CMF-CD de troisième génération de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Concrètement, il mesure 4,51 m de long (sensiblement plus qu’un Kadjar) pour 1,83 m de large et 1,62 de haut. L’empattement atteint 2,67 m, les porte-à-faux sont courts, tandis que la garde au sol flirte avec les 17 cm. De quoi arpenter allègrement les pistes caillouteuses. D’ailleurs, l’Austral y revêt quelques accessoires propres à la panoplie du parfait baroudeur, au rang desquels les protections latérales et autres bas de caisse contrastés, de grandes roues de 17 à 20 pouces au choix, voire des skis de protection avant et arrière. 

Esprit Alpine 

Plusieurs détails esthétiques viennent agrémenter la silhouette de l’engin. Comme les autres modèles de la gamme Renault, l’Austral arbore à l’avant une signature lumineuse du plus bel effet avec des projecteurs en forme de C à LED (avec technologie matricielle selon les versions). La calandre noire à petites facettes verticales étrenne le nouveau logo de Renault baptisé «Nouvel’R». A l’arrière, on retrouve aussi les feux en forme de C, tous deux reliés par un bandeau lumineux. A noter que la dénomination Austral, qui figure en toutes lettres chromées sur le hayon, se complète d’un E (doré ou bleu selon la finition) sur la variante hybride E-Tech.

Que dire du design si ce n’est qu’il est sobre et élégant, bien plus agressif qu’un Kadjar. A noter, que l’Austral inaugure un inédit pack baptisé «Esprit Alpine» dont on pourrait dire qu’il remplace le pack «RS Line». Disponible sur les deux finitions haut de gamme de l’engin (Techno et Iconic), ce nouveau pack intègre plusieurs détails d’inspiration sportifs dont les badges Esprit Alpine apposés par endroit sur la carrosserie, une teinte «gris schiste satin» semblable à celle des A110, des jantes noires de 20 pouces, une sellerie spécifique avec surpiqûres bleues, un volant avec surpiqûres bleu blanc rouge, voire un pédalier en aluminium. Avis donc aux amateurs ! 

Habitacle techno

Le poste de conduite joue la carte du high-tech. Il s’articule autour d’un grand écran «OpenR» (intégrant le meilleur des services et applications de Google) qui combine à la fois l’affichage des données du tableau de bord avec celui de l’écran vertical consacré au multimédia. Projeté dans le pare-brise, un nouvel affichage tête haute 9,3 pouces s’ajoute au nombre des écrans présents à bord. Et ce n’est pas tout, puisque ce nouveau SUV reçoit une console centrale plus haute baptisée «console grand confort». Concrètement, elle sépare l’espace entre les passagers avant et permet de disposer de nombreux espaces de rangement. 

Premières impressions à bord, l’habitabilité de l’Austral est très appréciable, la nouvelle plateforme n’y étant pas étrangère. Dans le détail, la banquette arrière rabattable 2/3-1/3 est coulissante sur 16 cm ; de quoi permettre de libérer de l’espace aux jambes pour les passagers arrière ou à contrario de profiter du volume de coffre selon ses besoins. Le coffre parlons-en : il passe de 530 dm3 (banquette fixe) à 575 dm3 (banquette coulissante) sur les modèles thermiques, ou de 430 dm3 à 555 dm3 sur les versions E-Tech Hybrid.

Motorisations électrifiées

Ne cherchez pas de diesel, il n’y en a pas sous le capot de l’Austral. Il s’appuie sur une gamme de motorisations essence électrifiées avec différentes technologies d’électrification, l’objectif étant de couvrir, selon le staff d’ingénierie, tous les usages. On dénombre une nouvelle génération du système E-Tech Hybrid affichant 160 ou 200 chevaux selon la version choisie. Concrètement, ce bloc se compose d’un inédit trois-cylindres 1,2 litre turbo de 130 chevaux. Il est épaulé par un bloc électrique de 50 kW et par une batterie de 1,7 kWh. Ce même trois-cylindres 1.2 litre turbo est aussi disponible avec une micro-hybridation de 48V, grâce à une batterie et un alterno-démarreur. Délivrant 130 chevaux, il est uniquement disponible avec une boîte manuelle au lancement. 

Et ce n’est pas tout, puisque l’Austral dispose d’un quatre-cylindres 1,3 litre essence micro-hybride de 12V, en deux niveaux de puissance à savoir 140 et 160 chevaux. Un bloc qui est associé à un alterno-démarreur et à une batterie lithium-ion de 12V. Il est animé par une boîte manuelle à six rapports sur la déclinaison 140 chevaux ou à une boîte automatique X-Tronic (sur le 140 ou le 160 chevaux).

A noter, que les trois types de motorisations électrifiées de l’Austral intègrent tous le freinage récupératif. Sur la motorisation E-Tech Hybrid, il est activable à la carte avec quatre niveaux de récupération sélectionnables par l’intermédiaire de palettes situées derrière le volant.

Il y a fort à parier que le Renault Austral ne devrait pas laisser insensibles les aficionados du genre. Bien outillé techniquement, disposant des équipements de confort et de sécurité dernier cri, il devrait constituer une alternative intéressante face à ses principaux concurrents. Produit dans l’usine de Palencia, en Espagne, le Renault Austral sera officiellement commercialisé dans ses marchés de prédilection à l’automne prochain.

Le chiffre

32 C’est le nombre d’aides à la conduite dont dispose le Renault Austral. Parmi elles, on recense des assistances au stationnement, un régulateur de vitesse adaptatif et prédictif, un freinage automatique d’urgence en marche arrière, un airbag central entre les passagers avant, voire une sortie sécurisée des occupants alertant le conducteur lorsqu’il ouvre sa portière si un autre véhicule ou un cycliste est en approche.

Vous aimerez aussi