États-Unis : Joe Biden entre officiellement à la Maison-Blanche

by David Jérémie

Joe Biden vient fraîchement de prêter serment ce 20 janvier 2020. Il devient officiellement le 46ème président des États-Unis, suite à sa victoire à l’élection présidentielle du 3 novembre dernier. Il entend très nettement marquer la rupture avec le mandat de Donald Trump.

C’est une nouvelle page qui se tourne au pays de l’Oncle Sam avec, dans le fauteuil de nouveau président, Joe Biden dont la cérémonie d’investiture a été effective. Précédée d’une fanfare et d’un cortège militaire, sa limousine s’est avancée jusqu’aux abords de la présidence, dans une ville de Washington aux allures de camp retranché. Le démocrate a franchi les derniers mètres à pied entouré par toute sa famille.

«Moi Joseph Robinette Biden Jr, je jure solennellement que j’accomplirai loyalement les fonctions de président des États-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis», a-t-il déclaré en prêtant serment, la main sur la bible familiale tenue par son épouse Jill Biden.

Lire aussi | Bien-être. Des poudres prodigieuses pour lutter contre le froid !

Celui qui est devenu à 78 ans le président le plus âgé en début de mandat a multiplié les appels à l’unité pour surmonter ce «sombre hiver», quelques heures après le départ de Donald Trump, qui a quitté Washington sans assister à ce moment historique, une première dans l’histoire des États-Unis. En effet, le président sortant a boudé la cérémonie d’investiture de son successeur. Rappelons que ce dernier a refusé d’accepter sa défaite et a quitté la Maison-Blanche sans avoir rencontré Joe Biden, auquel il n’a laissé qu’une lettre dont la teneur n’a pas été dévoilée. Toutefois, Donald Trump a seulement souhaité bonne chance à la nouvelle administration sans jamais prononcer le nom de Joe Biden. Aussi, il a promis de revenir d’une manière ou d’une autre.

Joe Biden et Kamala Harris.

Se posant en «président de tous les Américains», Joe Biden a prévenu que les États-Unis allaient entrer dans «la phase la plus dure et mortelle» de la Covid-19 qui a déjà fait plus de 400 000 morts dans le pays. «Il n’y a pas de temps à perdre», a-t-il lancé dans son premier tweet présidentiel.

Une cérémonie qui restera également dans les livres d’histoire également en raison de l’accession, pour la première fois de l’histoire du pays, d’une femme à la vice-présidence de la première puissance mondiale. L’ex-sénatrice noire et d’origine indienne Kamala Harris, 56 ans, a prêté serment juste avant Joe Biden.

Lady Gaga a électrisé l’assistance.

Durant cette cérémonie, Lady Gaga a entonné l’hymne national, vêtue d’une robe rouge et noir bouffante et arborant une grande broche dorée représentant la colombe de la paix. Jennifer Lopez lui a succédé au micro. En fin de cérémonie, Joe Biden est allé se recueillir sur la tombe du Soldat inconnu au cimetière militaire d’Arlington avec les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton.

Vous aimerez aussi