Olivier Thomas, DG du Four Seasons Hotel Casablanca

by Abdelhak Najib

Olivier Thomas est le nouveau directeur général du Four Seasons Hotel Casablanca. Un visage très connu de l’industrie hôtelière, qui a déjà pas moins de 20 ans d’expérience dans des établissements prestigieux dans le monde. De Amman à New York en passant par Londres, Milan et Prague.

VH: Vous avez travaillé dans des établissements prestigieux un peu partout dans le monde avant de venir à Casablanca pour diriger le Four Seasons Hotel. Parlez-nous de cette expérience?
Olivier Thomas: J’ai débuté exactement en 1995. Cela fait vingt ans de carrière, avec des escales dans quelques unes des plus belles villes du monde. J’ai eu la chance de travailler au New York Hotel Plaza Athénée, je suis aussi passé par le Palace à Milan durant trois années sans oublier le Montreux palace en Suisse. Cette expérience d’un an a été très importante dans ma vie et, ce, à plus d’un égard. D’abord l’institution dans laquelle j’ai travaillé, ensuite, mon amour de la musique et du jazz, dans l’une des capitales du jazz mondial. C’est là que j’ai eu la chance de voir John Lee Hooker, Eric Clapton, Charles Aznavour et d’autres.

Vous avez aussi travaillé à Londres pendant deux ans?
Absolument. J’ai été directeur restauration au Savoy. C’est la référence. C’est une grande école. Puis il y a eu le retour en Italie et cette fois à Rome. J’étais le numéro  deux de l’hôtel, à cette époque. J’aime l’Italie, j’aime la dolce vita, j’aime cet esprit italien, cet amour de la vie, cette passion pour tout ce qui est beau, tout ce qui nourrit l’âme et l’esprit. Mais comme je vous ai dit, je suis un nomade. Il a fallu repartir ailleurs. Et l’appel de New York s’est refait sentir. Je pose mes valises au Régis Hotel de New York. Encore une belle aventure de trois ans. C’est là que j’ai collaboré avec Alain Ducasse, l’un des plus grands chefs étoilés. Je garde de grands souvenirs de toute cette époque. Puis comme vous le savez, j’ai été à Amman en Jordanie, puis à Prague, une ville que j’ai adorée pour son charme désuet, son romantisme, son goût particulier pour la musique.

Et là vous êtes à Casablanca?
Et j’en suis ravi. Casablanca est une belle ville. C’est une grande vitrine touristique et surtout une place forte des affaires. C’est dans cet esprit que s’inscrit aujourd’hui ma mission au Four Seasons. La clientèle est essentiellement internationale. Une clientèle d’affaires qui vient d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique. L’objectif pour une institution comme la nôtre est d’offrir à nos clients ce que l’on appelle l’expérience Four Seasons.

En quoi consiste justement cette expérience?
Vous savez tout est dans la sincérité. Il ne s’agit pas de donner corps à un Hotel Ultra Luxury sans âme. Loin de là. Au contraire, l’expérience Four Seasons, c’est un contact personnalisé, c’est cette spontanéité, ce naturel qui anime tout le personnel, que l’on inculque aux gens que l’on forme, pour qu’ils soient eux-mêmes. Le client du Four Seasons a besoin de sentir que son séjour est basé sur le respect, la chaleur humaine et surtout cette véritable connexion avec le client. L’expérience Four Seasons c’est une attitude positive, avec une règle d’or: la rigueur dans le travail.
Sans oublier que le site même de l’hôtel lui donne une réelle particularité. C’est un hôtel urbain, avec un cachet spécifique. Le Four Seasons Hotel Casablanca affiche un style architectural d’avant-garde, avec un concept bien ficelé, dans des déclinaisons qui obéissent à un esprit d’ensemble, avec un certain regard sur le luxe et le bien-être. Un Hôtel qui donne directement sur l’océan, c’est presque unique à Casablanca.
Quels sont justement les atouts dont jouit le Four Seasons?
Sa situation géographique est idéale. Sa proximité de tout. L’accès qui est si facile. Ce qui nous permet de donner à notre clientèle de businessmen une autre idée de Casablanca et surtout montrer la ville sous un visage différent à l’étranger. Un urban resort, une destination leasure, qui ne soit pas une forteresse, loin de là. Mais un espace ouvert sur la mer, sur la corniche, sur une autre manière de vivre cette ville si riche d’un quartier à l’autre.

Parlez-nous de l’hôtel et de ce qu’il offre de si spécifique?
Le Four Seasons, ce sont 186 chambres, des installations importantes pour les loisirs. C’est un lieu idéal pour les conférences et les réceptions. Le Four Seasons offre des concepts de restauration innovants. L’objectif est de faire en sorte que l’hôtel devient l’établissement de prédilection des voyageurs de passage à Casablanca, un haut lieu de rencontre pour la clientèle locale. On le sait, les Marocains aiment sortir, aiment découvrir de nouveaux endroits; ils apprécient surtout qu’on les surprenne, le Four Seasons s’inscrit dans cet esprit. Il faut aussi souligner le fait que les espaces intérieurs et extérieurs dédiés à la restauration dominent l’océan. Sans oublier le lobby et le restaurant au bord de la piscine. L’hôtel offre un Spa proposant des soins occidentaux modernes ainsi que des thérapies locales. Le tout avec un salon de réception somptueux, des salles de conférences et une très belle piscine.

Et puis il y a le volet restauration?
Absolument. Les restaurants et les bars de l’hôtel sont conçus pour des réunions en famille, entre amis ou des repas d’affaires. Nous avons avec nous le chef exécutif Thierry Papillier, qui met à l’œuvre toute sa passion de la cuisine à Bleu, une vraie brasserie à la française, contemporaine, le tout rehaussé d’une cuisine ouverte de forme elliptique et une terrasse où les convives peuvent déguster des plats créatifs tout en profitant de la beauté de l’Océan, juste en face, été comme hiver. Nos clients ont le choix entre le Bleu Bar et le Mint Lounge, qui proposent des cocktails et une restauration marocaine et internationale tout au long de la journée. Sans oublier le fameux afternoon tea, avec les classiques de la pâtisserie française et les incontournables de la pâtisserie marocaine préparés par le chef pâtissier Thierry Metee.

[thb_gap height=”20″]

Vous aimerez aussi