Fahd Lyazidi : L'élite a son club

by La Rédaction

A l’A l’image des gentlemen’s club anglais du début du siècle dernier, où savoir-vivre, raffinement et bonnes manières étaient la règle, le Gentlemen’s Club of Morocco ouvre ses portes au Maroc pour le plus grand plaisir des dandys et gentilshommes du Royaume. Entretien avec Fahd Lyazidi, co-fondateur du GCM avec Rafik Lahlou et propriétaire de l’Art’s club.

Comment vous est venue l’idée d’un club pour Gentlemen ?
C’est au cours d’une conversation avec Rafik Lahlou, durant laquelle nous discutions de nos passions communes, passions que nous partageons avec d’autres. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il était regrettable qu’il n’y ait pas au Maroc d’endroits où des passionnés de luxe, d’automobile ou encore d’horlogerie puissent se rencontrer. Nous avons alors décidé de créer un club qui réunisse tous les gens ayant en commun ces passions. C’est ainsi qu’est né le GCM, le Gentlemen’s Club of Morocco. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce club est le fruit d’un partenariat entre l’Art’s Club, l’un des endroits les plus courus de la capitale économique, et VH Magazine. Ceci, à l’image de ce qui se fait aux Etats-Unis, où des publications comme GQ Magazine, qui est la référence en la matière, s’associent à des lieux mythiques aux États-Unis et à l’étranger. Ainsi, cette association d’images entre un lieu et un support médiatique crée une sorte de label ou de marque.

Quel sera l’objet de ce club ?
C’est un club qui sera voué au networking au niveau business et côté loisirs. Ainsi, chaque mois, nous élirons une personnalité qui aura contribué d’une manière ou d’une autre à promouvoir les valeurs du club et qui, à ce titre, mérite d’être mise en avant.

Quel est le profil des adhérents du GCM et comment peut-on en devenir membre ?
Nous nous adressons à des gens qui ont une certaine culture, une certaine éducation et un certain savoir-vivre. Nos critères de sélection ne retiennent donc pas uniquement le statut financier du candidat. Il doit néanmoins être âgé de plus de 30 ans et exercer une activité professionnelle avec des fonctions à haute responsabilité. La charte d’adhésion du club dispose que le candidat doit être parrainé par deux membres du GCM qui connaissent personnellement le candidat et s’assurent de sa grande qualité.
Vous rejoignez donc dans un sens la tradition anglo-saxonne des clubs de gentlemen ?
Tout à fait. Nous nous inspirons des Gentlemen’s clubs anglais du début du siècle dernier qui réunissait à l’origine des hommes de la haute société britannique ou « Uperclass » partageant les mêmes centres d’intérêt. Ainsi, les membres du GCM se réuniront de manière quotidienne ou hebdomadaire pour partager un moment privilégié de détente avec leurs pairs. Ils pourront discuter de thèmes divers et variés tels que les grand crus, les grand champagnes ou les cigares, pour n’en citer que quelques-uns.

Vous avez déjà un lieu qui se prête parfaitement à cela, l’Art’s club.
Tout à fait, l’Art’s Club cultive depuis sa création, en 2009, un esprit très « british » dans ce sens que l’ambiance y est cosy et feutrée. La décoration, le mobilier et l’éclairage ont été parfaitement étudiés pour donner cette impression d’être dans un de ces Gentlemen’s club situés dans les lointains dominions de l’empire britannique. Il faut aussi ajouter que nous organisons déjà des soirées Ladies, exclusivement réservées à ces dames. Donc, c’est une démarche naturelle que celle d’organiser des évènements dédiés à notre clientèle masculine. Ceci, d’autant plus qu’à l’Art’s club, nous disposons d’un espace privatif, le Chivas Lounge, qui sera spécialement réservé aux membres du GCM.

Quelles sont vos prévisions en termes de nombre d’adhérents ?
Nous nous sommes basés dans un premier temps sur un effectif de deux cent membres fondateurs. Pour la première année, nous espérons atteindre un effectif de 1.000 membres. L’élite y sera donc bien représentée et chacun de ces membres pourra par la suite parrainer un nouveau membre.

Les adhérents auront-ils droit à des avantages spéciaux ?
Concernant les avantages des membres du GCM à l’Art’s Club, ces derniers auront droit à une mise à disposition d’un espace privatif Gentlemen : le Chivas Lounge. Ils auront aussi droit à des tarifs spéciaux correspondant à des remises de 20 à 25% tous les jours. Il y aura aussi la mise à disposition d’un bar avec tous les alcools rares, des millésimes et des cigares spéciaux. Concernant les soirées mensuelles organisées pour les membres du GCM, nous comptons proposer des tarifs spéciaux pour les repas. La carte Gold, dont disposera chacun des membres, donnera accès à un ensemble de réductions et de gratuités.

Quelles seront les activités du GCM ?
Nous comptons organiser des déjeuners-débats ou des causeries où, idéalement, nous inviterons tous les mois une personnalité du monde politique, économique ou artistique. Au niveau des débats économiques, nous demanderons à des personnalités membres du club de s’exprimer et de faire connaître leur secteur d’activité aux autres membres, que ce soit celui du textile, des call-centers, de la pêche ou de l’informatique. Nous aurons des signatures de livres, des vernissages, etc. L’idée est de proposer à chaque fois un évènement qui surprenne les membres et leur fasse partager des expériences qu’ils n’ont peut-être pas vécues depuis qu’ils sont rentrés de l’étranger où ils effectuaient leurs études. Le but est de casser la routine du quotidien dans laquelle ils sont tombés, avec le sentiment parfois d’être pris en tenaille entre le poids des responsabilités et les devoirs familiaux. Nous comptons aussi proposer des activités pour les week-ends, avec des excursions, des rallyes de voitures, des tournois de golf, etc. L’idée est de partager des moments de plaisir. Du « quality time » comme disent les Américains.

Avez-vous prévu l’élection de membres honorifiques ?
Notre Président d’honneur va bien évidemment être le premier Gentleman du Royaume. A savoir Sa Majesté le Roi. Mais nous comptons aussi établir une liste de membres qui, de par leur hautes responsabilités, leur notoriété, leur crédibilité, leur élégance, leur générosité et leur savoir-vivre, font notre fierté et sont l’exemple vivant de ce que doit être vraiment un gentleman. Nous pensons bien sûr à des hommes comme Othman Benjelloun, que l’on ne surnomme pas pour rien « Sir Benjelloun ». Nous pensons aussi à des gens comme Mohamed Bensaleh, Rachid Andaloussi, Taoufik Ibrahimi, etc. pour n’en citer que quelques-uns. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce club sera neutre, apolitique et indépendant. Nous sommes là pour favoriser les contacts entre des gens importants, des capitaines d’industrie, des gens qui exercent de hautes responsabilités afin qu’ils apprennent à mieux se connaître dans le cadre d’activités informelles.

Avez-vous prévu un code vestimentaire ?
A l’image des gentlemen’s club anglais, un certain nombre de règles sont effectivement prévues afin de respecter un niveau de standing. Elles formeront une charte que chacun des membres du club devra respecter. Ne sera bien entendu pas autorisé le port de baskets, shorts, tee-shirts, etc. La veste n’est pas obligatoire, mais une chemise et un pantalon sont de rigueur. Pour les soirées officielles, le port d’une veste et d’une cravate sera requis. Ceci, d’autant plus que nous comptons offrir une cravate aux insignes du club aux 200 premiers adhérents comme signe vestimentaire de reconnaissance et de distinction. Des règles de bienséance sont aussi prévues, telles que, par exemple, l’interdiction du téléphone portable durant les réunions. Le club est aussi exclusivement réservé à la gente masculine.

Pour quelle raison ?
L’idée est que souvent, en matière de passions et de hobbies, les hommes et les femmes ne partagent pas les mêmes loisirs. Rares sont les femmes qu’un match Real/Barça intéressera. Or, nous comptons organiser par exemple des projections de ces matchs. Un tournoi de poker n’intéressera pas davantage la plupart des membres de la gente féminine. Tout comme fumer un bon cigare en dégustant un bon scotch, tout en discutant des choses de la vie. Toutes ces activités sont typiquement masculines. Nous comptons créer une ambiance masculine, à l’image des gentlemen’s club anglais du début du siècle dernier. Mais nous rassurons ces dames, toutes les activités du GCM n’ont pour but que de permettre à leur époux de se réunir dans une ambiance saine et détendue afin de se ressourcer et de partager de bons moments entre amis.

Quels types d’évènements comptez-vous organiser de manière annuelle ?
Tous les ans, le GCM organisera une grande soirée de gala à but caritatif, à l’image de ce qui se fait à Monaco par exemple. Nous inviterons les 1.000 membres du club accompagnés de leur épouse. Le gala aura lieu dans un hôtel à Marrakech. Les droits d’entrée seront assez conséquents et tous les bénéfices seront reversés à une œuvre de charité. Durant la soirée, une tombola sera organisée et des lots comprenant des voyages seront remis. Nous comptons aussi organiser une élection de « l’homme de l’année », en partenariat avec VH Magazine. La liste ne comprendra pas que des hommes médiatisés, mais aussi ceux qui gagnent à être connus. Et cela sera d’autant plus aisé que ces profils pourront être trouvés parmi nos adhérents eux-mêmes. Nous organiserons aussi des évènements en partenariat avec des établissements tels que le Mazagan Beach Resort et qui consisteront en des tournois de golf ou de poker.

Le GCM a-t-il une devise, un slogan ou un crédo ?
En fait, il s’agit plus d’un concept. On dit toujours que la vie, c’est une ambiance. Dans ce club, ce que l’on veut, c’est vraiment créer une belle ambiance. Nous voulons éviter qu’il y ait des clans ou des animosités entre les membres parce que ce que nous souhaitons véritablement créer, c’est une ambiance bon enfant. Nous ne voulons pas faire dans la gestion de susceptibilités. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place un système de parrainage pour l’adhésion des membres. C’est pour créer une ambiance conviviale, détendue, où chacun puisse se retrouver et apprécier une bonne compagnie. Si nous réussissons ce pari, notre club pourra s’inscrire dès lors dans la durée.

 

Vous aimerez aussi