Exposition de l’artiste Mo Baala à l’Atelier 21

by La Rédaction

L’artiste plasticien Mo Baala investit pour la deuxième fois la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 14 avril 2023, pour une exposition intitulée « Maybe the shadows are all I have, la phénoménologie d’une enfance. »

Artiste pluridisciplinaire, c’est au cœur des souks de Taroudant, sa ville de cœur, que Mo Baala grandit. Il puise l’essentiel de son éducation artistique et créative dans les arts traditionnels et l’artisanat marocains, africains et d’ailleurs. Sa passion pour la lecture, le cinéma, la musique et la philosophie alimenteront également son univers créatif. Des rencontres essentielles et internet ont aussi joué un rôle crucial dans son enseignement artistique.

Les sources d’inspiration de Mo Baala sont éclectiques et majoritairement inspirées de son entourage. La composante autobiographique est essentielle dans le monde de représentation de cet artiste qui a développé un langage plastique unique au Maroc. Artiste curieux et aimant expérimenter diverses formes, Mo Baala passe du dessin à la peinture, en exploitant le collage, la sculpture et les graffitis.

Dans le texte d’exposition, rédigé sous forme de manifeste, l’auteur Syham Weigant fait lumière sur l’univers de l’artiste en ces termes : « Mo Baala propose une personnalité, un parcours, une esthétique en rupture avec l’existant (…) L’art de Mo Baala est un art du langage et de la communication, dont il tend à organiser la complexité chaotique, et à en réaliser au mieux la totalité utopique, pour nous partager et nous transmettre poétiquement la richesse des récits et des fictions qui s’en (re)composent indéfiniment. »

Et de poursuivre : « Fusionnant et décloisonnant sans aucune hiérarchie toute une variété de pratiques et de techniques artistiques : Jazz, performance et collage d’une grande diversité de matériaux hétéroclites et hétérogènes, l’unique certitude éventuelle à préconcevoir tant au sujet de Mo Baala que de tout ce qu’il nous propose, c’est qu’il s’agit toujours et avant tout : de Liberté ! »

L’artiste vit et travaille entre Marrakech et Taroudant, et le vernissage aura lieu ce soir à partir de 18 heures.

Vous aimerez aussi