Designer-vidéo : quand Frank Stephenson se remémore ses années passées au Maroc

by La Rédaction

Il a crayonné la première mouture du BMW X5, orchestré le revival de la Mini apparue courant 2001, façonné le design d’innombrables modèles parmi les plus emblématiques, d’Alfa Romeo (la 8C Competizione) à Fiat (le revival de la 500), en passant par Ferrari (la F430), Maserati (la MC12), mais aussi Ford (l’Escort Cosworth)… la liste est encore longue !  

 Frank Stephenson est à ce jour l’un des designers les plus réputés de la planète automobile. Il est à la tête du design de McLaren Automotive depuis 2008 et on lui doit, entre autres, d’avoir crayonné la MP4-12C (2011), la P1 (2012) ou encore la 720S (2016). Il dispose d’ailleurs de son propre studio de design.

Né le 3 octobre 1959 à Casablanca d’un père américain d’origine norvégienne et d’une mère espagnole, il a, durant son enfance, énormément voyagé compte tenu des activités professionnelles de son père. À tel enseigne qu’il est à ce jour (et de par son métier) polyglotte, parlant tour à tour l’anglais, le norvégien, le français, l’allemand, l’italien, mais aussi l’espagnol et l’arabe.

Passionné dès son plus jeune âge d’automobile et de deux-roues, il a arpenté les pistes caillouteuses au guidon de sa moto-cross, s’adonnant pendant six bonnes années à la compétition. Il était dès lors évident qu’il ferait de sa passion un métier, restait à savoir lequel.

Dans cette vidéo qu’il a postée sur son compte YouTube et dans laquelle il a été invité à un concours d’élégance à Londres, il a profité pour évoquer une anecdote qui a compté pour beaucoup dans l’orientation de sa carrière de designer. Il s’est souvenu de son enfance en 1969 et du moment précis où il a vu pour la première fois, qui plus est sur le boulevard Mohammed V à Casablanca, une Jaguar Type E. Une anecdote, certes plaisante et croustillante pour tous passionnés automobiles que nous sommes, mais qui dans le fond nous ravit dans la mesure où Frank Stephenson garde fraîchement en mémoire ses années passées au Maroc. Et il en profite pour décrire de nouveau l’engin et quelques-unes de ses spécificités.

Stephenson qui a toujours considéré la Jaguar Type E comme étant la Mona Lisa du design automobile. Il a toujours souligné le fait qu’elle est réellement impossible à améliorer et qu’elle demeure une icône éternellement imperméable à l’épreuve du temps.

Pour mémoire, la Jaguar Type E a été dévoilée en première mondiale au Salon international de l’automobile de Genève en 1961. Un véhicule de légende dont le design crayonné par Malcolm Sayer est à ce jour devenu totalement iconique et emblématique du constructeur anglais. La Type E coupé qui a inspiré évidemment des générations de designers notamment dans le segment de l’automobile.

Toujours est-il que nous vous recommandons cette vidéo ; outre cette anecdote (à entendre aux alentours de la minute 7), Frank Stephenson revient avec passion sur son métier et nous livre son appréciation sur le style de quelques véhicules exposés à l’occasion de ce concours d’élégance, mais plus généralement sur le design automobile.

D’un mot également s’agissant de sa chaîne YouTube que nous vous incitons à visionner vivement. En effet, durant le confinement, il a décidé de raconter les étapes de créations de ses modèles préférés. Vraiment passionnant !

Vous aimerez aussi