C’est chic, c’est Bohotic

by La Rédaction

Dans l’univers du bohème, elle a trouvé ses repères et dévoilé sa passion ! Rencontre avec une jeune créatrice marocaine au mental d’acier. PAR Abderrahmane Khomsi 

Vous arrive-t-il, quand, au moment où vous arrivez chez quelqu’un, de vous retrouver face un élément décoratif, qui orne un mur, un parterre ou un canapé, en décalage avec l’ambiance globale, mais dont l’aura, absorbera toute votre attention? 

Quand on s’attelle à l’exercice de l’aménagement intérieur, on se rend souvent compte, que l’on souhaiterait prendre plusieurs directions, il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur vos tableaux sur pinterest ou les pages que vous marquez dans vos magazines déco. Il n’empêche que, le résultat de cette entreprise, que vous aurez lancé de votre propre chef, sera à l’image de votre personnalité et révélera à vos convives, votre goût. 

Depuis quelques années, le style bohème, plus connu sous la dénomination «Boho», a fait son entrée dans la vie des milieux de la mode, de la décoration… et plus largement, dans l’affirmation d’un style de vie adopté, de Barbara Streisand à Johnny Depp, en passant par Vivienne Westwood, nous avons tous en tête, un personnage qui le représente et lui rend toute sa majesté. 

Petit fils du hippisme, le style boho s’associe au voyage, à la découverte et à l’appropriation des cultures du monde, rapporté à la décoration, il signifiera un style bigarré et éclectique, combinant matières brutes telles le raphia, le rotin, la laine, le verre… 

C’est en découvrant une pépite de site bohotic.ma que nous avons repéré une expression marocaine du style bohème, une marque créée par une jeune trentenaire, qui puise son inspiration dans ce que l’artisanat marocain fait de mieux. Cette jeune artiste nous prouve encore une fois, et à juste titre, qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire les choses, a accepté de nous raconter son aventure, celle qui l’a poussée très vite à une reconversion professionnelle et qui nourrit désormais son quotidien. 

Parlez-nous de vous ? 

Douaae Daoudi, 31ans diplômée d’école d’ingénieur en Statistique et économie. Après 2 années de travail, j’ai réalisé que j’avais d’autres ambitions professionnelles, j’ai donc tout quitté pour me consacrer à ma passion pour l’art, que j’ai continué à nourrir, en suivant de près, le travail des artistes dans les milieux de la mode, de la décoration intérieure, du design des objets…  Soutenue par mes proches, je me suis lancée dans l’aventure de Bohotic 

Pourquoi avoir jeté votre dévolu sur la décoration bohème ? 

Premièrement, parce que la règle est qu’il n’y a pas de règle : on est totalement libre de fusionner des pièces diverses, en matières distinctes et d’ethnicité différente et obtenir, in fine, une décoration éclectique et harmonieuse. 

Ensuite, bohème est une belle métaphore de liberté, de proximité avec la nature, à travers notamment les motifs et les couleurs. 

Finalement, je suis convaincue que l’artisanat marocain incarne parfaitement ce style.

Qu’est-ce qui vous séduit dans l’art de vivre Bohème ? 

Beaucoup de choses, c’est surtout le ressenti de liberté et de diversité, imaginez-vous dans un intérieur qui combine des meubles en rotin naturel, des coussins à motifs et matières différents, un plaid pilou pilou, peaux de mouton, un tapis à poil long, de plantes vertes et de pampa grass, et la liste-déco est longue. C’est extraordinaire, n’est-ce pas ? 

Vous l’aurez compris, j’adore mixer les couleurs, les patterns, les textures et les matières sans être bornée par des règles ni de suivre une étiquette, l’art de vivre bohème permet de laisser libre cours à ma créativité.  

Comment est née la marque Bohotic ? Parlez-nous du concept 

Petite, je rêvais de devenir architecte d’intérieur, j’ai pourtant suivi un autre chemin, mais je gardais en tête cette passion pour les objets et les arts. D’ailleurs, dans mon entourage, je me suis vue confier des «missions» de décoration, de stylisme, récemment, j’ai décoré tout l’intérieur de la maison de ma sœur qui venait de se marier.

Amoureuse de la culture et de l’artisanat marocains, je me suis mise en tête un objectif, celui de promouvoir la compétitivité de l’artisanat à grande échelle, je suis convaincue que je peux participer à cet élan national en valorisant la créativité et la production marocaine.

C’est dans ce sillage que l’idée de BOHOTIC a émergé, c’est comme ça que ma marque a vu le jour. 

Dans quels types de décorations vos produits peuvent-ils s’intégrer ? 

J’imagine les produits que je créés et commercialise dans toute sorte de décoration, qu’elle soit un total look bohème, ou sous forme de touches d’inspiration dans une ambiance moderne ou vintage.
Les produits Bohotic peuvent facilement devenir des pièces phares dans des univers urbains comme ruraux… une touche bohème est et sera toujours la bienvenue, c’est l’état d’esprit qui compte.

Quels sont vos matériaux de prédilection ? 

Le rotin naturel est notre matériel de prédilection, pourtant notre vocation bohème nous interpelle à explorer d’autres types de matériaux, comme le raphia, le lin, le coton, la laine, le cuir, la céramique et le métal. 

Parlez-nous de vos collaborations avec les artisans marocains … 

Dès mes débuts dans l’aventure BOHOTIC, j’avais compris qu’un travail de longue haleine m’attendait, je suis du genre perfectionniste, et je sais que je peux passer pour difficile à gérer et à convaincre… Il y a aussi tout l’âme que je mets dans mon travail, cette énergie, fait que je m’attache à mes créations, résultat, je peux être très émotive, je me souviens d‘ailleurs d’un jour ou je me suis mise à pleurer, parce que j’avais transmis les mauvaises dimensions à un artisan, et que
le résultat ne ressemblait pas à ce que j’avais en tête ! 

Nos artisans font également un travail très minutieux, ils sont talentueux en plus d’être très agréables au quotidien ! Nos produits nécessitent néanmoins, beaucoup de précisions, à toutes les étapes, de la commande, à la livraison, en passant par la production. 

Je m’efforce, donc, pour garantir le niveau de qualité et de compétitivité souhaité, d’intervenir à toutes les étapes, d’ailleurs, je suis de près l’évolution de la production, pour repérer les éventuelles carences de fabrication, liées à un matériau ou aux finitions.

Collection régulière ou collection permanente ?

Collection régulière : notre stratégie est de présenter aux clients tout ce qui est nouveau en décoration bohème soit en matière de conception, de design ou de nouvelles matières à intégrer. 

Vos 3 produits préférés ?

Sincèrement, il est très difficile pour moi, de parler d’un produit en particulier, chacun a sa spécificité et son unicité. Mais bon, j’ai un coup de cœur pour le rotin naturel donc tout ce qui est fait de cette matière me séduit. Il y a aussi l’art abstrait que j’apprécie particulièrement, comme le ‘visage abstrait’ en métal noir qui fait partie de mes favoris. Et finalement le plaid fait-main en coton organique, j’ai toujours eu une faiblesse pour les produits en coton.

Des conseils à donner à vos prochains clients ?

Si je peux donner des conseils à mes prochains clients, je leur recommanderai tout d’abord d’imaginer le produit dans leur propre espace et de s’assurer qu’il apporte une valeur ajoutée à leur intérieur. Pour celles et ceux qui souhaitent adopter un total look bohème, il est nécessaire de s’éloigner des codes et de penser maximalisme, qui est l’aspect principal de la décoration bohème, il ne faut donc pas hésiter à incorporer leurs coups de cœur, puis d’aménager selon leur goût. Quand on veut opérer par touche, dans une ambiance moderne, traditionnelle ou contemporaine, mon conseil est de choisir une master-pièce (ou maximum deux, par exemple une chaise lounge en rotin) et le tour est joué. 

Vous aimerez aussi