Paris 2024 : 12 athlètes féminines de la région MENA à soutenir

by La Rédaction

À moins de 2 mois des Jeux olympiques d’été 2024 à Paris, l’excitation monte alors que les nations se préparent à encourager leurs athlètes vedettes. Du vendredi 26 juillet au dimanche 11 août 2024, plus de 10 000 athlètes concourront dans 329 épreuves de médaille à travers 32 sports.

Cette année, les Jeux olympiques, à leur 23e édition, assureront pour la première fois l’égalité des sexes avec 5250 hommes et 5250 femmes en compétition. De la région MENA, plusieurs athlètes féminines brandiront fièrement les drapeaux de leurs pays dans les arènes, et nous les soutiendrons tout au long du chemin.

12 athlètes féminines à suivre :

1. Safiya Al Sayegh, Émirats Arabes Unis  

*Safiya Al Sayegh, Émirats Arabes Unis*   Première cycliste féminine émiratie à se qualifier pour les Jeux olympiques, Safiya est championne nationale des Émirats en 2023 et membre de l’équipe UAE Team ADQ.

1-Dunya Aboutaleb, Arabie Saoudite*  

Première Saoudienne à se qualifier en taekwondo, Dunya a obtenu sa qualification grâce à une performance exceptionnelle lors du Tournoi de qualification olympique asiatique à Tai’an, en Chine.

3. *Winfred Yavi, Bahreïn*  

Spécialiste du 3000 mètres steeple-chase, Winfred a déménagé à Bahreïn à 15 ans et représentera le pays à Paris. Elle est connue pour ses performances impressionnantes sur la scène mondiale.

4. *Salwa Eid Nasr, Bahreïn*  

Sprinteuse dans le 400 mètres, Salwa est une ancienne championne du monde qui a réalisé le troisième temps le plus rapide de l’histoire (48,14 secondes) aux Championnats du monde de Doha en 2019.

5. *Ray Bassil, Liban*  

Tireuse de piège olympique, Ray participera à ses quatrièmes Jeux olympiques après s’être qualifiée grâce à ses résultats aux Championnats asiatiques de tir 2023.

6. *Julyana Al-Sadeq, Jordanie*  

Star du taekwondo, Julyana est médaillée d’or aux Jeux asiatiques et au Grand Prix mondial de taekwondo. Elle concourra dans la catégorie des 67 kg.

7. *Nahid Kiani, Iran*  

Compétitrice en taekwondo dans la catégorie des 57 kg, Nahid représentera l’Iran pour la deuxième fois aux Jeux olympiques après sa participation à Tokyo 2020.

8. *Yomna Ayad, Égypte*  

Première boxeuse égyptienne à se qualifier pour les Jeux olympiques, Yomna a décroché sa place après avoir remporté le Tournoi de qualification olympique africain à Dakar, Sénégal.

9. *Khadija El Mardi, Maroc*  

Boxeuse dans la catégorie des 75 kg, Khadija a remporté une médaille d’or aux Championnats du monde de boxe féminine 2023 et représentera le Maroc pour la deuxième fois aux Jeux olympiques.

10. *Noor Slaoui, Maroc*  

Cavalière de concours complet, Noor a commencé sa carrière tardivement mais a rapidement progressé pour se qualifier pour les Jeux olympiques. Elle possède un diplôme d’instructeur international d’équitation du Cadre Noir de Saumur en France.

11. *Marwa Bouzayani, Tunisie*  

Coureuse de 3000 mètres steeple-chase, Marwa revient aux Jeux olympiques après avoir participé en 2020 et établi un record personnel de 9:31.25.

12. *Khouloud Hlimi, Tunisie*  

Boxeuse en poids plume, Khouloud s’est qualifiée pour les Jeux olympiques après avoir atteint les finales du Tournoi de qualification olympique africain 2023 à Dakar, Sénégal. Elle avait déjà représenté la Tunisie aux Jeux de Tokyo 2020.

Vous aimerez aussi