Les Maîtres Musiciens de Joujouka : le groupe marocain qui a impressionné Glastonbury

by La Rédaction

Depuis des centaines d’années, les Maîtres Musiciens de Joujouka se produisent dans leur village du même nom, situé dans le nord du Maroc, transmettant de génération en génération leurs sonorités uniques de percussions et de flûtes. Récemment, ils ont ouvert le festival de Glastonbury dans le sud-ouest de l’Angleterre, l’un des plus grands événements musicaux en plein air au monde.

   

Personne ne sait vraiment depuis combien de temps cette musique résonne à travers les vallées et les collines entourant le village de Joujouka, aux contreforts des montagnes du Rif. Certaines recherches font remonter cette tradition au XVe siècle. Rikki Stein, qui a contribué à organiser leurs performances à Glastonbury cette année, affirme : « Timothy Leary l’a appelé le groupe de rock ‘n’ roll de 4000 ans, ce qui est probablement exagéré, mais néanmoins cette musique se transmet de père en fils depuis la nuit des temps. »

Les Maîtres Musiciens de Joujouka ont attiré l’attention des contre-culturels américains Paul Bowles et William Burroughs, ainsi que de l’artiste britannico-canadien Bryon Gysin. Brian Jones, fondateur des Rolling Stones, les a même enregistrés en 1968. Le groupe crée ses sons d’un autre monde avec des instruments traditionnels marocains tels que les ghaitas (flûtes) et les tambours zowak et farad. Ahmed El Attar, souvent considéré comme le leader du groupe, déclare : « Quand je joue de la musique, je me sens très heureux, comme un oiseau. C’est pourquoi je veux jouer cette musique pour toujours. »

L’apprentissage de cette musique prend des années, voire toute une vie pour la maîtriser. Les Maîtres Musiciens de Joujouka croient que leur musique possède une bénédiction divine, et ils continuent à jouer avec l’espoir que les générations futures perpétueront cette tradition unique qui guérit les âmes et les esprits.

Vous aimerez aussi