Le surfeur marocain Ramzi Boukhiam se confie sur sa blessure et ses projets

by La Rédaction

Promu cette année dans l’élite après quasiment une décennie à tenter de se qualifier, le rookie surfeur marocain Ramzi Boukhiam est sérieusement blessé à la cheville gauche depuis quelques semaines.

Du coup, il est out pour toute cette saison, mais prépare la prochaines saison et se concentre déjà sur les JO de 2024.

Dans un entretien avec Surf Session, « Je me suis fait opérer le 13 février, quatre semaines après ma blessure. Mais je ne vois pas ça comme une perte de temps, j’ai simplement tout essayé pour démarrer la saison et je n’ai pas de regrets. Maintenant que je suis out, je veux prendre le temps de me remettre complètement. », confie-t-il.

Pour son retour à l’entraînement, « Je pense rentrer au Maroc pour reprendre tranquillement là-bas et j’aimerais partir au chaud ensuite. Je pensais partir au Salvador avant les championnats du monde, mais là-bas il y a beaucoup de cailloux et la mise à l’eau y est compliquée. C’est sans doute un peu précoce pour ma cheville. Mais j’aimerais surfer en eau chaude pour monter tranquillement en intensité avant le Salvador. C’est l’objectif si tout se passe bien. », dit-il, avant de conclure sur ses projets : « Si il n’y avait pas cette qualification à aller chercher pour les JO fin mai, très importante pour moi, j’aurais peut être sauté les championnats du monde pour me remettre totalement. Si j’ai la wildcard pour l’année prochaine, ce que j’espère, je demanderai à la WSL de participer à une ou deux compétitions de la deuxième partie de saison, J-Bay par exemple, pour m’échauffer. En parallèle j’aimerais faire des trips, surfer et créer du contenu vidéo. ».

Vous aimerez aussi