Festival de Fès de la culture soufie : le coup d’envoi a été donné en ligne

by David Jérémie

Le coup d’envoi de la 13ème édition du festival de la culture soufie de Fès a été donné en ligne le samedi 17 octobre courant autour de la thématique de «l’art de la transmission». Une manifestation qui s’est adaptée aux mesures préventives liées à la pandémie de la Covid-19 et qui met à l’honneur le patrimoine immatériel soufi, en revivifiant les grands textes des maîtres soufis.

Pour l’occasion, le président du Festival, Faouzi Skalli, a mis l’accent sur la particularité de cette édition virtuelle, soulignant que «le but est que les nouveaux outils du digital puissent servir à la découverte de cette belle culture du soufisme à travers le monde et de s’en nourrir culturellement et spirituellement». Et d’ajouter : «il s’agit d’une expérience innovante inscrite désormais dans le patrimoine de ce festival et de sa plateforme numérique Sufi Heritage».

Selon lui, cette plateforme digitale invitera les spiritualités du monde à rejoindre le festival dans cette entreprise commune pour réfléchir sur les moyens de résister à la globalisation d’une culture sans âme, qui n’épargne pas l’expression du religieux lui-même et peut conduire à une déshumanisation de plus en plus radicale.

Lire aussi | Chronique : Hécatombe chez les artistes

A noter que la directrice artistique du festival, Carole Latifa Ameer, a souligné que l’art de la transmission est au cœur de la programmation de cette 13ème édition. «Cette année, nous partons à la rencontre de nos intervenants qui nous ouvrent les portes des grands centres spirituels soufis au Maroc et à travers le monde», a-t-elle dit.

Une manifestation qui mobilisera plus d’une soixantaine d’intervenants, dont des chercheurs, des spécialistes, des écrivains, des comédiens, des plasticiens, des musiciens et des guides spirituels, et qui prévoit une programmation riche et variée, dont des grandes soirées soufies sur les pas d’Ibn Arabi : de Murcie à Damas, des résonances de Rumi à travers le monde, des tables rondes axées sur les sagesses et spiritualités face aux enjeux politiques, des instants d’écoute centrés sur la lecture des Sagesse de Joha.

De Fès à Konya en Turquie, de Grenade à Niamey, en passant par Lahore au Pakistan, Madagh ou Bejaâd, le public sera accueilli dans des centres spirituels historiques.

Avec MAP

Vous aimerez aussi