20 ans après sa disparition, Gianni Agnelli impressionne toujours

by La Rédaction

Ce 24 janvier marque le 20e anniversaire de la disparition de Gianni Agnelli, l’homme qui a transformé Fiat et Ferrari et en a fait une fierté italienne.

L’Avvocato (avocat en italien), comme on le surnommait, n’a pas seulement été l’un des protagonistes de l’industrie automobile dans son pays, il a également été une figure éminente de la politique, recevant même le titre de sénateur à vie en 1991, et de la sphère sportive en tant que président puis président d’honneur de la Juventus.

Revenons à sa passion automobile, et rappelons qu’il a été client, partenaire puis propriétaire de Ferrari suite à l’accord de fusion de Fiat et Ferrari intervenu en 1969. Tellement fan de la marque au cheval cabré, il se les faisait presque faire sur mesure. On peut dire qu’il a inventé les one-offs. Certaines de ses Ferrari ont même été exposées il y a quelques années au Museo Enzo Ferrari de Modena.

Aussi, tellement fan également de la Formula 1 qu’il suivait de près la Scuderia, prenait souvent son hélicoptère pour assister personnellement aux tests et aux essais lors des grands prix. Il parlait aux techniciens, aux pilotes, il s’amusait avec les journalistes, mais il n’osait jamais prodiguer des conseils techniques par respect pour la gestion de l’équipe.

D’ailleurs, son rôle fut décisif dans l’enrôlement de Michael Schumacher.

Il dit un jour : « Mais qui est ce Schumacher ? Vaut-il tout l’argent qu’il demande pour venir chez Ferrari ? » Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte qu’il valait bien plus. Il y a tout juste 20 ans, Schumi remporta le Championnat du monde avec la F2003 GA : le sigle GA représentait les initiales de Gianni Agnelli, un hommage voulu par le président de l’époque, Luca di Montezemolo, pour l’Avvocato qui fut toujours bien plus qu’un simple propriétaire.

Vous aimerez aussi