Hakim Ghazali présente ses œuvres à So Art Gallery de Casablanca. Une exposition sous le signe de l’humain et de l’espoir.

by Abdelhak Najib

Le grand peintre marocain, qui a exposé un peu partout dans le monde, Hakim Ghazali, pose ses valises à Casablanca, le temps d’une très belle exposition à So Art Gallery.  Un happening artistique rehaussé par la présence de SAR La Princesses Sibylle de Prusse, ami du peintre et surtout critique d’art, qui connaît si bien le travail de l’artiste.  Sans oublier la commissaire de l’exposition, Karin Von Roques, spécialiste des arts islamiques, qui a beaucoup travaillé sur les arts et les peintres arabes et aussi marocains. Tout ce beau monde semble  s’être donné le mot pour parler de cette belle sortie de Hakim Ghazali qu’on n’a pas vu au Maroc depuis quelques années : «C’est une exposition importante, parce qu’elle s’inscrit dans une actualité où nous avons besoin de voir le monde autrement. Nous avons besoin par ces temps de crises et de conflits de peintres et d’artistes qui donnent de l’espoir et qui mettent en avant l’humain dans ce qu’il a de beau », insiste SAR Sibylle de Prusse, qui signe d’ailleurs un très beau texte dans le catalogue de l’exposition. Pour Karin Van Roques, c’est «cette dimension universelle du peintre qui est à mettre en avant. Puisqu’il est d’abord connu dans le monde pour avoir exposé à Paris, à New York, à Francfort et dans les pays du Golfe, là d’ailleurs où j’ai découvert son travail lors d’une grande exposition à Bahreïn.  Ce travail sur le jardin secret nous interpelle pour nous dire que chacun de nous porte en lui un immense jardin qui le connecte à l’essence du monde et au divin et qu’il ne faut jamais perdre de vue ni occulter…»  A coup sûr les travaux de ce natif de Derb Sultan à Casablanca, qui a sillonné le monde sont aujourd’hui au cœur de l’actualité du monde, avec une réelle réflexion sur le sens de l’humain, sur le dépassement de soi, l’espoir, la volonté d’aller au-delà des clivages et de s’inscrire dans une approche globale d’une société humaine en manque de repères.  Ce qui s’inscrit fidèlement dans la vision de So Art Gallery, mise en avant par Ghizlane Guessous et Mohamed Boutaleb, qui nous ont habitué à des exhibitions artistiques d’excellente facture.

googletag.defineSlot('/32994918/36', [[300, 250], [640, 360], [300, 600]], 'div-gpt-ad- 1711625054005-0').addService(googletag.pubads());

googletag.pubads().enableSingleRequest(); googletag.enableServices(); });

[thb_gap height= »30″]
[mpc_grid_images preset= »mpc_preset_3″ images= »7864,7871,7865,7866,7860,7881,7882,7883″ cols= »2″ gap= »3″ image_size= »large » image_opacity= »100″ effect= »none » image_hover_opacity= »100″ overlay_icon_align= »top-right » overlay_enable_lightbox= »true » overlay_icon= »mi mi-fullscreen » overlay_icon_color= »#333333″ overlay_icon_size= »30″ overlay_icon_background= »rgba(255,255,255,0.5) » overlay_icon_margin_divider= »true » overlay_icon_margin_css= »margin-top:25px;margin-right:25px; » overlay_hover_color= »#555555″ image_inner_border_css= »box-shadow: inset 0px 0px 0px 10px rgba(255,255,255,0.01); » image_hover_inner_border_css= »box-shadow: inset 0px 0px 0px 10px rgba(255,255,255,0.75); »]

Vous aimerez aussi