Constructeur automobile : Le chinois SERES tisse sa toile en Europe

by David Jérémie

Présence remarquée de SERES qui, dans le cadre du Salon de l’Automobile de Bruxelles qui s’est déroulé du 14 au 22 janvier courant, a annoncé le lancement du SERES 5, un SUV premium qui permettra à la marque de tisser sa toile en Europe. Un véhicule qui entend concurrencer notamment les ténors allemands en matière SUV 100% électrique que sont Audi, BMW ou Mercedes. Il faut dire que pour y parvenir, le SERES 5 ne manque pas d’arguments.  

Il avait fait parler de lui en octobre dernier lors du Mondial de l’automobile de Paris. Voici que le SERES 5 revient à la charge dans une version inédite, taillée sur mesure pour le marché européen. L’occasion pour la marque de dresser pavillon au sein du Salon de l’automobile de Bruxelles, qui s’est déroulé du 12 au 22 janvier dernier, afin de dévoiler face à la presse mondiale ses ambitions stratégiques à moyen et long terme sur le Vieux continent et révéler son nouveau SUV premium coupé sport, le SERES 5. 

Un événement d’importance qui a vu la présence remarquée de John Zhang Président et fondateur de la marque, ainsi que le top management de cette dernière. Fallait-il ajouter la participation à ce lancement de nombreux partenaires du constructeur automobile chinois et plus d’une vingtaine de distributeurs venus des quatre coins du globe, dont Africa Motors (Groupe Auto Hall), l’importateur attitré de SERES au Maroc. 

Pour la petite histoire, cette marque automobile chinoise a été fondée en janvier 2016 dans la Silicon Valley par John Zhang, en étroite collaboration avec Martin Eberhard, cofondateur et ancien PDG de Tesla. Les principaux partenaires de la marque sont Bosch, Nvidia et Samsung, ainsi que les géants chinois de l’Internet Baidu et Alibaba. Justement, John Zhang et son staff ont levé le voile sur quelques grandes lignes stratégiques que la marque compte déployer à l’avenir pour poursuivre son développement à l’international, et notamment en Europe. Outre son réseau de distribution qui ne cesse de croître, SERES s’appuiera sur sa gamme future de véhicules. Outre le SERES 3 et son grand frère le SERES 5, deux nouveaux véhicules feront leur apparition courant 2024 et un autre en 2025. De quoi renforcer, sinon accroître, le volume de vente de l’opérateur chinois. 

Sachant que le compte à rebours relatif à la fin des motorisations thermiques a déjà débuté, les constructeurs automobiles mondiaux poursuivent leur incursion dans le 100% électrique. Un créneau dans lequel, les opérateurs chinois dont SERES ont de très belles cartes à jouer, compte tenu de leurs potentialités technologiques, et profitant de leur maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur des véhicules électriques. Des opportunités qui leur permettent de rivaliser pleinement avec les constructeurs automobiles européens, américains, où leurs homologues asiatiques. 

Rien d’étonnant à ce que SERES, avec son nouveau SUV électrique premium coupé sport, entend rivaliser avec les ténors allemands du segment. Justement le SERES 5 n’a pas à rougir face à ses concurrents que sont les Audi e-tron, BMW iX3, ou encore Mercedes-Benz EQC.

Vous aimerez aussi