Moteur

Peugeot 208 : sa commercialisation débute incessamment

La nouvelle Peugeot 208 est en pleine phase de lancement dans le Royaume. Outre des essais presse qui viennent de se dérouler sur le sol national et qui se sont adressés, certes, à la presse marocaine, mais également à celle en provenance d’Algérie et de Tunisie, c’est l’ensemble du staff de Sopriam, l’importateur local de la marque, qui est en train de mettre la dernière touche finale pour amorcer la commercialisation de cette citadine.

C’est au cœur d’une grande surface hôtelière aux alentours d’El Jadida que le staff de Peugeot pour la région Afrique et Moyen-Orient a posé momentanément ses bagages. Objet de cette halte, permettre aux journalistes marocains, algériens et tunisiens de découvrir sous toutes ses coutures la nouvelle Peugeot 208. Un véhicule qui suscite fierté et admiration pour certains, dans la mesure où il est fabriqué dans le Royaume au sein de la plateforme du Groupe PSA à Kénitra. «Ce lancement est l’aboutissement d’un projet industriel et d’un écosystème unique en Afrique, mais surtout d’une aventure humaine qui a embarqué toute la région Moyen-Orient et Afrique», a déclaré Samir Cherfan. Et le Directeur de la région Afrique et Moyen-Orient au sein du Groupe PSA d’ajouter : «les équipes de la région ont à cœur de faire de cette voiture un véritable succès commercial dans la lignée des derniers modèles de la marque et dans le cadre de notre offensive commerciale dans la région». Afin de donner de plus amples informations à l’assistance sur le produit en lui-même, plusieurs interlocuteurs du staff de la marque au lion se sont succédé à la tribune pour partager leur connaissance et leur expertise sur ce nouvel engin.

Changement radical

Des ingénieurs sur quoi sont partis d’une page blanche pour concevoir cette auto. Autant dire que le résultat ne passe pas inaperçu. Cela se traduit par un design affirmé qui n’est pas sans rappeler celui du grand frère 508. Aussi, les cotes d’habitabilité ont progressé, ce qui laisse augurer d’une meilleure habitabilité à bord pour les occupants comparée à celle de sa devancière. L’habitacle, parlons-en ; il étrenne l’i-cockpit, véritable signature venant agrémenter les dernières productions de la marque. Rappelons qu’il s’articule autour d’un petit volant, d’une instrumentation haute et d’un écran multimédia de dernière génération tourné vers le conducteur.

Il s’agissait également de tester les qualités routières de l’engin sur les routes de la région d’El Jadida. Comme de coutume chez Peugeot, le dynamisme est toujours d’actualité. La direction se montre précise et très agréable à manier. A noter que l’engin dispose, au choix, d’une motorisation 100% électrique qui vient animer la variante e-208. Elle délivre 136 chevaux pour une réactivité immédiate, un silence de fonctionnement et une absence de vibrations. Cette dernière ne sera pas pour l’instant proposée dans le Royaume. Évidemment, une palette de motorisations thermiques est disponible.

Dans cet échiquier, Sopriam a misé sur deux blocs incontournables, l’un essence de 75 chevaux et l’autre diesel délivrant 92 chevaux. Plusieurs finitions sont annoncées, l’importateur de la marque ayant communiqué pour l’instant sur des tarifs de lancement relatifs aux deux entrées de gamme essence et diesel. En effet, il faudra débourser 123 900 DH pour repartir au volant de la version essence la moins chère, tandis que le diesel HDi de 92 chevaux se négocie, lui, à partir de 143 900 DH.