Automobile : Ce jeune Franco-Marocain à l’origine d’un inédit SUV roulant à l’hydrogène [Vidéo]

by David Jérémie

Un inédit SUV à hydrogène, conçu par un constructeur automobile français baptisé NamX et dont le fondateur et président n’est autre qu’un Franco-Marocain, voici les premiers éléments à savoir s’agissant du HUV. Ajoutez-y son design crayonné en collaboration avec Pininfarina. Justement, l’engin a été dévoilé au siège de la maison de design italienne le 11 mai dernier.

Un modèle qui fait preuve d’audace de par son système de propulsion. En effet, le HUV est équipé de réservoirs amovibles permettant de faire le plein d’hydrogène. Et pour cause, le réservoir principal est complété d’un jeu de six capsules qui peuvent être remplacées en seulement 30 secondes chacune. De quoi changer de réservoir en un clin d’œil et d’atteindre les 800 kilomètres d’autonomie.

«Nous ambitionnons de devenir un nouvel acteur de référence du monde automobile zéro-émissions et nous entendons explorer en permanence avec nos clients de nouvelles innovations pour faciliter la mobilité», a précisé Faouzi Annajah. Et le fondateur et président de NamX de poursuivre : «il s’agit d’un projet collectif construit avec les meilleurs partenaires industriels et techniques d’Europe et d’Afrique».

Lire aussi | COTY 2022 : La Citroën C4 s’adjuge le titre

Né de parents marocains et ayant amorcé sa carrière professionnelle dans le monde de l’automobile, ce jeune entrepreneur de 29 ans a planché ces cinq dernières années sur la création de cette nouvelle marque automobile premium qui s’inscrit pleinement dans la mobilité propre. Faouzi Annajah s’est entouré pour ce projet du designer Thomas de Lussac. Par ailleurs, l’équipe de direction de NamX s’articule, entre autres, autour d’Ibrahima Sissoko, créateur de 30 entreprises sur trois continents, de Pierre-Yves Geels, ancien directeur général d’AVL France et ancien vice-président de Matra, d’Alain Diboine, ancien directeur de la recherche et du développement chez Renault.

Dans le détail, NamX et Pininfarina ont planché sur approche créative originale, l’objectif étant de créer une voiture de nouvelle génération, à l’esthétique futuriste, agressive, voire rétro«Le HUV de NamX est tout simplement au cœur de notre ADN, à savoir inventer la meilleure expérience de conduite pour une mobilité infinie, avec en prime le style», a souligné lors de cette conférence de presse Paolo Pininfarina.

Lire aussi | Formule E : Marrakech de retour dans le calendrier 2022

Faut-il souligner que crayonnage de l’engin a commencé autour de la conception des réservoirs d’hydrogène amovibles, afin de pouvoir les intégrer au mieux. Techniquement, le HUV sera décliné en deux versions, l’une à propulsion arrière d’une puissance de 300 chevaux et à même d’exécuter le 0 à 100 km/h en 6,5 secondes pour une vitesse de pointe de 200 km/h. L’autre déclinaison héritera de quatre-roues motrices et accueillera un bloc de 550 chevaux. De quoi abattre le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 250 km/h.

Les prix devraient s’échelonner entre 65 000 et 95 000 euros, selon les finitions et les options choisies. Il va sans dire que les potentialités du Royaume en termes d’industrialisation automobile, qui ne sont plus à démontrer, ont suscité l’intérêt de NamX. Il n’est donc pas exclu que ce soit au Maroc que le HUV pourrait amorcer sa phase de construction en 2023. De prochaines annonces de la part du constructeur pourraient être faites dans cette perspective. Faut-il souligner que le HUV sera officiellement dévoilé au grand public à l’occasion du prochain Mondial de l’Automobile de Paris qui se tiendra du 17 au 23 octobre 2022.

Vous aimerez aussi