Une exposition collective évoquant l’identité à l’Artorium de Casablanca

by La Rédaction

Sous le commissariat de Mahi Binebine, la Fondation TGCC présente du 9 juin au 22 juillet, l’exposition collective Mon Maroc « Je croyais rêver » E.Delacroix, des artistes Flo Arnold, Hélène Brugnes, Marco Guerra, Christophe Miralles, Nicola Savatore et Pascal François au sein de l’espace d’art Artorium, situé à l’Oasis, Casablanca.

Profondément ancrée dans les notions de l’identité et du territoire, l’exposition est l’occasion de découvrir les œuvres de ces artistes contemporains qui ont décidé de faire du Maroc leur pays de résidence et plus encore.

« Au cours des siècles, le Maroc a été un carrefour de cultures, de religions et de civilisations. Des Berbères aux Phéniciens, des Romains aux Arabes, des Andalous aux Portugais, ce pays a été marqué par des échanges et des influences multiples, et a forgé une identité particulière, riche de diversité. Si notre pays s’enorgueillit de son empreinte sur l’œuvre de peintres illustres, d’Eugène Delacroix à Henri Matisse, en passant par Majorelle et autres orientalistes, il ne fait guère de place aux artistes étrangers qui ont choisi d’y vivre aujourd’hui. », déclare Mahi Binebine, commissaire de l’exposition.

« L’exposition collective transcende les frontières physiques et conceptuelles du territoire. Elle invite les spectateurs à remettre en question leurs perceptions habituelles et à explorer les multiples dimensions de l’identité et de l’appartenance. Les artistes contemporains présents dans cette exposition nous guident à travers un voyage artistique où les limites deviennent floues et les frontières s’effacent. Le Maroc, notre Maroc, se révèle comme un lieu de convergence culturelle, où les artistes apportent leur contribution unique à la riche palette artistique du pays.», témoigne Meryem Bouzoubaa, Présidente de la Fondation TGCC.

Vous aimerez aussi