Soufi & Sound: Quand Fès fait vibrer les cordes de l’âme… et des instruments !

by La Rédaction

Le rideau s’apprête à se lever sur la 16e édition du Festival de Fès de la culture soufie, sous le thème évocateur «Connais-toi toi-même», promettant une immersion profonde dans les chants mystiques d’Afrique du 20 au 27 avril. Cette année, le festival met à l’honneur des voix puissantes et envoûtantes telles que Hassani Yéyya, Fatou Mint Enghdey, Senny Camara, et Yahya Hussein Abdallah, lauréat du prestigieux Aga Khan Music Award 2022. Le parc Jnan Sbil, écrin de cette ouverture, vibrera au rythme de «La religion de l’amour», spectacle d’ouverture qui promet d’être un véritable appel à l’amour et à la fraternité.

Au fil des jours, le festival dévoilera un éventail de rendez-vous musicaux et spirituels uniques. L’auditoire sera transporté par le Pakistanais Sain Zahoor et son concert «la Quête du Bien-Aimé», un voyage vers l’amour divin à travers la poésie soufie. Le festival fait également la part belle à la tradition et à la diversité avec Fatou Mint Engdhey et le violoncelliste français Aurélien Pascal, qui, chacun dans leur style, exploreront les richesses de l’expression mystique et culturelle. Le parc Jnan Sbil accueillera aussi les sonorités uniques du groupe corse I muvrini, ambassadeurs d’un message universel de paix.

Le festival se clôturera sur une note d’unité et de transcendance, avec l’ensemble Taybah et les derviches de Damas offrant une dernière soirée sous le signe de la danse extatique et de l’élévation spirituelle. Cette édition du Festival de Fès de la culture soufie s’annonce comme un voyage inoubliable à travers les voix, les musiques et les traditions qui célèbrent l’amour, la connaissance de soi et la connexion divine, invitant chacun à une réflexion profonde sur l’essence de l’humanité et de la spiritualité.

Vous aimerez aussi