Séisme marocain : regard du The Guardian sur l’aide internationale

by La Rédaction

Le 15 septembre 2023, le journal britannique The Guardian, connu pour son professionnalisme et son indépendance, a publié un article intitulé « L’Occident a raison de proposer son aide au Maroc – mais les pays sinistrés ne sont pas obligés de l’accepter » rédigé par Peter Beaumont.

L’auteur souligne que les critiques occidentales à l’égard du Maroc concernant la lenteur de sa demande d’aide extérieure suite au tremblement de terre au Maroc sont en grande partie infondées. Après avoir parcouru la zone du séisme dans les montagnes de l’Atlas, Beaumont témoigne que la réponse du gouvernement marocain a été globalement efficace. En moins de 48 heures, le Maroc a partiellement rouvert des routes essentielles, facilitant ainsi l’acheminement de l’aide. De plus, les Marocains ordinaires se sont mobilisés de manière significative pour apporter leur aide.

L’article met en lumière les défis logistiques auxquels le Maroc est confronté en raison de la dispersion géographique des communautés touchées. Cependant, il critique certaines critiques occidentales qui semblent refléter un complexe de sauveur blanc, soulignant que l’idée selon laquelle les pays occidentaux sont intrinsèquement mieux équipés pour intervenir en cas de catastrophe est arrogante et erronée.

L’auteur souligne deux principes de l’aide humanitaire : le respect de la souveraineté dans la prise de décision et la nécessité que l’aide étrangère contribue efficacement aux secours sans épuiser les ressources locales. Il mentionne également son expérience passée lors de la couverture de l’ouragan Katrina aux États-Unis pour démontrer que la richesse ou la technologie ne garantissent pas une réponse adéquate en cas de catastrophe.

Enfin, l’article conclut en appelant à un engagement à long terme de la part des partenaires internationaux du Maroc pour reconstruire les communautés dévastées, tout en soulignant que cette tâche sera complexe et moins médiatisée que les opérations d’urgence actuelles.

Vous aimerez aussi