Najia mehadji révèle « rosebud » : une introspection artistique sur l’amour et la tragédie à l’atelier 21

by La Rédaction

Najia Mehadji, figure emblématique de l’art contemporain au Maroc et reconnue en France, revient à la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca pour présenter sa quatrième exposition individuelle intitulée « Rosebud ». Cette exposition, qui se tiendra du 23 avril au 24 mai 2024, s’inspire de son travail antérieur sur la série « War Flower », redéfinissant ces œuvres dans une perspective nouvelle qui allie le symbolisme de la rose à des réflexions sur l’amour, la beauté et l’éphémère.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le mardi 23 avril à partir de 19 heures, où Mehadji dévoilera ses toiles monochromes capturant la gestuelle énergique de la rose à travers l’utilisation de peintures fluides et de grands pinceaux. L’historien de l’art Brahim Alaoui explique que Mehadji, à travers « Rosebud », exprime sa compassion face à la tragédie humaine en Palestine et ailleurs, métamorphosant la rose en un symbole puissant de résistance et de sensibilité.

L’exposition est aussi un voyage à travers l’évolution artistique de Mehadji, depuis ses œuvres d’empreintes influencées par la musique contemporaine jusqu’à ses créations plus récentes qui intègrent la calligraphie orientale et la danse. Son art, qui conjugue le spirituel et le sensuel, est une célébration de la lumière de la vie et une réflexion profonde sur les enjeux contemporains.

Vous aimerez aussi