Mick Jagger se Livre à EL PAÍS : Les Confidences d’une Légende du Rock

by La Rédaction

Mick Jagger, le leader des Rolling Stones, a récemment discuté avec le journal EL PAÍS de sa carrière, de sa collaboration avec Keith Richards sur leur nouvel album et de sa vie en tant que musicien de rock à 80 ans. Lorsqu’on lui a demandé la dernière fois qu’il avait pris des drogues, sa réponse était simple : « Je ne m’en souviens même pas. C’était il y a très longtemps… »

En ce qui concerne l’alcool, il a répondu avec humour : « Eh bien, il est un peu tôt pour boire en ce moment. Attendons le dîner [rires]. »

Mick Jagger a montré sa jeunesse et sa jovialité lors de l’entretien, se trouvant à Londres où sa société a réservé une salle pour qu’il puisse accorder quelques interviews à des médias européens. Il a même pris le temps de demander au journaliste : « Où es-tu, Carlos? » Cette simple question a rappelé à Jagger leur dernier concert à Madrid l’année précédente, l’un des meilleurs de leur tournée. En plus de sa carrière incontestable et riche de six décennies en tant que chanteur, auteur-compositeur et interprète, Jagger joue également le rôle d’un charmant homme de relations publiques.

Il a parlé de la genèse de leur nouvel album, « Hackney Diamonds », qui sortira aujourd’hui 20 octobre, et de la collaboration emblématique avec Paul McCartney, qui a joué de la basse sur la chanson « Bite My Head Off », ajoutant une touche punk à l’album. Le reste de l’album est décrit comme étant axé sur des guitares puissantes et des voix sauvages, tout en explorant divers styles musicaux.

Jagger a également évoqué les paroles de l’album, expliquant que lorsqu’il écrit, il puise à la fois dans ses expériences personnelles et son imagination pour créer des histoires. Il a révélé que la chanson « Dreamy Skies » a été inspirée par ses journées pendant le confinement de la Covid-19.

Un moment inattendu de l’interview a été la révélation que Mick Jagger était un amateur de reggaeton il y a plus de dix ans, mais il a noté qu’il n’avait pas entendu de nouvelles chansons de ce genre depuis un certain temps.

Finalement, le journaliste a tenté de poser des questions sur les préoccupations de Mick Jagger en dehors de la musique, comme le Brexit, le retour potentiel de Donald Trump et la montée des partis d’extrême droite, mais Jagger a estimé que ces questions complexes nécessitaient plus de réflexion et a proposé d’aborder ces sujets dans une autre interview.

Mick Jagger a conclu l’interview, parue dans l’édition du 17 octobre du journal espagnol, avec une déclaration mémorable : « Honnêtement, je préférerais avoir 30 ans. Mais j’ai déjà eu cet âge et je ne peux pas revenir en arrière. Alors, je fais de mon mieux pour mon âge et je profite de la vie. Il n’y a pas d’autre choix. »

Vous aimerez aussi