Anthologie des Ṛṛways, pour perpétuer l’héritage culturel marocain !

by La Rédaction

Dans un souci de travail sur la mémoire , Brahim El Mazned produit par l’association Atlas Azawan et accompagné par la structure culturelle Anya,  sort l’Anthologie des Ṛṛways dans la continuité de l’enregistrement du répertoire de l’Aïta, réalisé en 2017. Un travail de fond pour ne pas oublier la richesse du patrimoine marocain. 

AHMED BIZMAOUNE
FATIMA TAHIHIT

Véritable tradition orale, la musique se perd de génération en génération. Tel a été le souci de Brahim El Mazned, agitateur culturel, qui avait déjà tenté l’exercice avec la Aita en 2017.  L’Anthologie «Ṛṛways, Voyage dans l’univers des poètes chanteurs itinérants amazighes » est le fruit de deux années de minutieux travaux de recherche et de centaines d’heures d’enregistrement, mixage et mastering qui ont été nécessaires pour rassembler dans un ouvrage de qualité les morceaux les plus significatifs des répertoires anciens mais également des nouveaux ambassadeurs de la musique Ṛṛways. Cet ouvrage se présente sous la forme d’un coffret de 10 albums réunissant une sélection de 100 titres enregistrés par plus de 80 artistes, au studio Hiba à Casablanca. Ils sont accompagnés de 3 livrets de 120 pages, en arabe, français et anglais développant plusieurs thématiques dont les origines de la musique des Ṛṛways, son histoire et son évolution dans le temps, les différents rythmes… ainsi que les biographies des principaux Ṛṛways et Taṛṛwaysin issus de cette culture. Les livrets didactiques permettront au lecteur de découvrir et s’instruire sur ce patrimoine musical marocain. L’expérience d’écoute des enregistrements viendra compléter cette connaissance. 

FATIMA TABAAMRANT

Hommage aux Taṛṛwaysin et aux Ṛṛways

« Au Maroc, l’art des Rrways, ces poètes et chanteurs itinérants qui, jadis, se formaient en troupes et parcouraient les campagnes du Haut-Atlas occidental, de l’Anti-Atlas et du Souss constitue l’une des grandes richesses musicales du Royaume. Il s’avère aussi être l’une des composantes majeures de l’identité amazighe, mais aussi plus largement, de l’identité plurielle qui est celle du Maroc » précise Brahim El Mazned qui rappelle , dans cet ouvrage que ces musiciens sont de véritables trésors humains vivants, ainsi qu’à toutes les personnes qui continuent de perpétuer cette tradition artistique qui fait partie intégrante de notre patrimoine musical national. « Mélange de danses, de musiques non écrites et de chants profanes ou religieux, portés par des poèmes d’une extraordinaire diversité et d’une rare qualité, ce style musical originaire du Souss a traversé les époques, accompagnant les Amazighes dans leurs migrations vers Casablanca et Marrakech, et plus loin encore, vers l’Europe. La raison de l’engouement qu’il a toujours suscité s’explique, sans nul doute, par le talent et la ténacité d’artistes accomplis, ces Rrwayset Tarrwaysin qui ont su préserver ce langage musical original tout en l’ouvrant à leur époque, créant ainsi un lien précieux entre passé et présent. Leurs chants font la part belle aux sujets intemporels, tels que l’amour, la beauté de la nature ou le respect de Dieu, mais aussi aux préoccupations de l’époque, parmi lesquelles la volonté d’indépendance, les bouleversements sociaux, la douleur de l’émigré éloigné de sa terre natale ou encore les nouvelles aspirations de la jeunesse ».  Ce projet a vu le jour grâce à l’implication et à la mobilisation spontanée de nombreux chercheurs, musicologues, techniciens et artistes dont une cinquantaine d’interprètes venus de plusieurs villes du Royaume : Agadir, Inzegane, Marrakech, Casablanca, Essaouira, Ouarzazate…, tous désireux de partager leur art et contribuer à sa préservation et sa transmission.

Vous aimerez aussi