Solidarité de Guernica envers Gaza : un écho historique de résistance

by La Rédaction

Tellement beau et triste à la fois ! Des milliers de personnes de la ville basque de Guernica ont convergé vers le centre-ville le 8 décembre dernier, exprimant une solidarité marquante avec le peuple de Gaza confronté aux attaques génocidaires d’Israël. L’événement, organisé par l’Initiative citoyenne Guernica-Palestine, a réuni des citoyens, des syndicalistes, des artistes, des groupes antifascistes, des groupes anti-guerre et des militants de partis de gauche, dont la Gauche Unie (IU). Une mosaïque humaine représentant le drapeau palestinien et une partie du célèbre tableau anti-guerre de Pablo Picasso, “Guernica”, a été formée sur la Place du Marché de Pasialeku à Guernica. Le rendu, avec notamment une mélodie et des paroles appropriées à l’occasion, a même fait le tour de la toile.

Guernica, ville historiquement significative dans la région basque espagnole, a pour mémoire été bombardée le 26 avril 1937 lors de la guerre civile espagnole par l’Allemagne nazie et les forces aériennes fascistes italiennes en soutien à leur allié, le général militaire espagnol Francisco Franco. Cet événement, qui a contribué à la capture du nord de l’Espagne par Franco, a entraîné la mort de centaines de civils et a suscité l’indignation mondiale. Le tableau emblématique de Picasso, “Guernica”, a été créé en réponse à ce bombardement brutal et est considéré comme un exemple phare de peinture anti-guerre dans l’histoire moderne.

L’Initiative citoyenne Guernica-Palestine a déclaré dans un communiqué que le monde ne doit pas accepter un nouveau Guernica et que “Israël commet un génocide contre le peuple palestinien”. Elle appelle la communauté internationale à partager la souffrance du peuple palestinien et à mettre fin au massacre. Le 10 décembre dernier, à l’occasion du 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Fédération basque de la Gauche Unie (IU) a de nouveau affirmé que ce qui se passe à Gaza est un génocide contraire aux idéaux de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Un jour, justice sera faite !

Vous aimerez aussi