La fulgurante success story de Beni Rugs, dans la tapisserie au Maroc…

by La Rédaction

Cette success story met en lumière l’histoire de Rachida Ouilki, une femme marocaine de 65 ans qui a appris à tisser des tapis dès son plus jeune âge. Ayant quitté l’école à 10 ans pour aider sa famille, elle a développé ses compétences en tissage et est devenue réputée comme l’une des meilleures tisserandes de la région. Lorsque son mari est devenu aveugle, elle a utilisé ses compétences pour subvenir aux besoins de sa famille.

   

Plus tard, Ouilki est devenue un membre clé de Beni Rugs, une start-up américaine spécialisée dans la création de tapis marocains alliant l’artisanat traditionnel à une esthétique occidentale. La marque a reçu bien des éloges dans le monde du design, avec des critiques positives dans des publications renommées telles que Architectural Digest et Vogue.

Les fondateurs de Beni Rugs, Robert Wright et Tiberio Lobo-Navia, ont en effet été inspirés par les tapis Beni Ouirains traditionnels lors d’un voyage au Maroc. Ils ont par la suite décidé de créer leur propre entreprise autour de ces tapis, en travaillant avec des artisans locaux. Ils ont mis en place leur propre chaîne d’approvisionnement et ont créé un studio magnifiquement conçu à Marrakech où les tisserands peuvent travailler dans de bonnes conditions.

Beni Rugs offre de ce fait aux tisserandes une opportunité de travail rémunéré, de transport et de garde d’enfants, ainsi que des avantages sociaux. Les femmes peuvent s’épanouir professionnellement tout en s’occupant de leurs responsabilités familiales. Beni Rugs est méme saluée comme l’une des meilleures usines de tissage en termes de bonnes conditions de travail par le Label STEP, une organisation à but non lucratif axée sur le commerce équitable.

Les designs de Beni Rugs sont donc le fruit d’une collaboration entre les tisserands et les designers occidentaux. Ils s’efforcent de préserver l’histoire et la tradition des tapis tout en les adaptant à un marché occidental. Les tisserands apportent leur propre créativité et leur perspective à l’artisanat.

Cette success story est enfin et notamment le fruit de la culture de travail positive qui règne chez Beni Rugs, où les tisserands célèbrent ensemble chaque réalisation, partagent des repas et chantent des chansons traditionnelles. Cette entreprise a permis aux tisserandes de trouver une nouvelle forme de liberté et d’élargir leurs horizons…

Vous aimerez aussi