Emsany, première vitrine de l’art numérique africain

by La Rédaction

Les MarketPlaces NFT se multiplient sur le Net, sans pour autant ouvrir la voie aux artistes africains. Aujourd’hui, et avec la nouvelle plateforme Emsany.io, c’est désormais chose résolue.

Ce pionnier du marché de l’art africain NFT s’est en effet fixé pour objectif principal de démocratiser l’art africain et le rendre universel, en éliminant les frontières, afin que les artistes, déjà établis mais également les créateurs digitaux émergents, puissent exposer et vendre leurs œuvres à une communauté d’acheteurs et de collectionneurs beaucoup plus large qu’ils ne l’ont pu auparavant.

Derrière ce projet, doté de toute l’expertise nécessaire pour accompagner les artistes dans leur reconversion vers le Web3, se trouve le jeune marocain Anas El Arras. Pour lui, « les artistes africains ont longtemps été sous-estimés dans leur travail, mais l’avènement des marketplaces NFTs a contribué à niveler le terrain de jeu ». « Avec Emsany, nous nous concentrons uniquement sur l’art africain et, dans cette optique, nous pouvons fournir une plateforme unique et adaptée qui permet aux artistes de présenter leur travail et d’obtenir une plus grande visibilité, plutôt que d’être « perdus » dans une mer de milliers de NFTs de qualité variable sur d’autres sites moins spécialisés », poursuit-il.

Parmi les avantages comparatifs de cette plate-forme, il y a lieu de noter l’unique possibilité pour les acheteurs de disposer d’une version physique de l’œuvre numérique choisie. Aussi, les musées africains pourront-ils y tenir des galeries virtuelles. Enfin, les frais de frappe, au demeurant élevés sur les différentes plateformes concurrentes, seront assez faibles sur le site.

Vous aimerez aussi