Nouveauté Audi A8 : Toujours aussi prestigieuse et très confortable

by David Jérémie

Esthétique revisitée pour plus de cachet extérieur, confort rehaussé d’excellente facture, diesel qui lui sied à merveille avec, en prime, une brochette d’équipements de sécurité à la pointe de la technologie, l’Audi A8 s’appuie sur son récent restylage pour poursuivre, sinon renforcer ses prétentions dans la catégorie des luxueuses limousines dans le Royaume. Et des arguments pour séduire, elle n’en manque vraiment pas.  

Qu’est-ce qui change globalement sur la carrosserie de cette nouvelle Audi A8 ? Sans être exhaustif, on distingue notamment à l’avant une nouvelle calandre alvéolée plus large et des phares matriciels de nouvelle génération. De même que l’arrière étrenne des feux avec technologie «OLED» numérique, à la signature personnalisable. À noter que le diffuseur intégré au pare-chocs a été redessiné, étrennant de petites barres horizontales du plus bel effet, histoire d’ajouter aussi une petite touche sportive. Au global, l’A8 restylée se montre esthétiquement un poil plus chic et plus luxueuse que sa devancière.   

Pour le reste, l’engin conserve ses 5,19 m de long. À moins d’opter pour la version longue qui affiche 5,30 m de long. L’accueil à bord est évidemment de très haute volée aux quatre places. Ceux assis à l’arrière, surtout dans l’A8 en version longue, disposent d’un siège de relaxation incluant un massage du dos avec 18 coussins pneumatiques, des appuie-tête confort ajustables électriquement, une console centrale continue en option (également disponible avec une tablette dépliante en option), un système de climatisation quatre zones automatique de luxe et les nouveaux écrans à l’arrière. En somme, un confort digne d’un prestigieux palace. Ajoutez-y en prime un frigo avec un compartiment-bar disponible dans les options Audi exclusive qui rend le cadre encore plus confortable.

Coté équipements, le «MMI» à commande tactile s’articule autour de deux écrans (de 10,1 pouces et 8,6 pouces) et d’une commande vocale. Celle-ci s’active avec les mots «Hey Audi». Entièrement numérique, l’Audi virtual cockpit avec affichage tête haute en option vient compléter le système d’affichage et d’exploitation, orienté vers le conducteur. Les informations importantes s’affichent directement dans son champ de vision. 

Des options attrayantes sont également disponibles pour le système d’info-divertissement comme les nouveaux écrans à l’arrière qui incluent deux affichages de 10,1 pouces avec résolution full HD, fixés au dos des sièges avant. Ils diffusent le contenu des appareils des passagers et peuvent recevoir de nombreux flux audio et vidéo. Faut-il préciser que le système audio Bang & Olufsen Sound System offre un son 3D des plus flatteurs aux tympans.  

Sous le capot, l’Audi A8 étrenne le V6 3,0 litres TDI de 286 chevaux, un bloc associé à une boîte de vitesses automatique de type tiptronic à 8 rapports. De quoi permettre à cette limousine d’abattre le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes et d’atteindre une vitesse limitée électroniquement à 250 km/h. Aussi, la transmission intégrale permanente quattro avec différentiel central à verrouillage automatique répartit activement le couple entre les roues arrière dans les virages serrés et rapides, pour une conduite encore plus stable et sportive. En clair, qu’il s’agisse d’en prendre le volant, ou de se retrouver comme simple passager, la nouvelle Audi A8 fait honneur à son blason et au prestige de la marque, conciliant parfaitement confort remarquable et tenue de route de belle facture. De quoi couvrir ainsi tout le spectre de l’expérience de conduite.

Vous aimerez aussi